Menu

Une déco écolo pour un intérieur responsable

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Habitat vert, écologique, économique, énergies renouvelables, l’éco-habitat s’invite dans toutes les dimensions de notre habitation. Et il en est une plus étonnante qui devient pourtant partie prenante de nos intérieurs. Une déco écolo pour un intérieur responsable, c’est la voie empruntée par de plus en plus de décorateurs ou tout simplement par des particuliers intéressés. Du côté du mobilier, des matériaux, du linge de maison ou même des bibelots, zoom sur la déco écoresponsable, sur la façon de consommer moins mais mieux dans nos logements.

Une déco écolo sur fond de prise de conscience

Une déco écolo pour un intérieur responsable Habitat vert, écologique, économique, énergies renouvelables, l’éco-habitat s’invite dans toutes les dimensions de notre habitation. Et il en est une plus étonnante qui devient pourtant partie prenante de nos intérieurs. Une déco écolo pour un intérieur responsable, c’est la voie empruntée par de plus en plus de décorateurs ou tout simplement par des particuliers intéressés. Du côté du mobilier, des matériaux, du linge de maison ou même des bibelots, zoom sur la déco écoresponsable, sur la façon de consommer moins mais mieux dans nos logements.

Une déco écolo sur fond de prise de conscience

Les particuliers changent petit à petit leur rapport à l’environnement. La prise de conscience est même, on peut le dire, massive depuis quelques années. Personne n’ignore aujourd’hui les enjeux climatiques, les problématiques liées à l’air, à l’eau, aux sols, à la pollution et, évidemment, à la surconsommation. C’est ainsi que le secteur du mobilier se sent lui aussi de plus en plus concerné. On assiste à l’émergence de meubles en quête d’un moindre impact sur la planète. Même les grandes marques passent à l’heure des matériaux écologiques, du recyclage et du made in France.


La déco écolo commence à se démocratiser, c’est un fait. Si tous les Français ne l’ont pas encore adoptée dans leur intérieur, ils en ont au moins entendu parler de près ou de loin et l’idée fait son chemin. Une tendance qui rentre dans la mouvance de l’économie circulaire, locale et durable. Mais est-ce vraiment possible d’accorder style et éthique ? De concilier conscience écologique et décoration aux goûts de chacun. On fait le point sur les possibilités.

Qu’est-ce que la déco écoresponsable ?

Si être écolo fut un temps une tendance, les préoccupations écologiques sont aujourd’hui un enjeu, une remise en question profonde des codes de la consommation. Il y a fort à parier que vous faites actuellement attention à ce que vous mangez, à la provenance des produits que vous consommez et peut-être même à vos consommations d’énergie et à l’utilisation des énergies renouvelables. Alors pourquoi ne pas appliquer les mêmes principes aux objets qui nous entournent au quotidien, à la décoration de notre cocon ?


À ce stade de la lecture, vous commencez à avoir une vague idée de ce qu’est une déco écoresponsable. Allons plus loin. La déco écolo revêt plusieurs caractéristiques majeures :

  • Elle prend en compte son impact environnemental et utilise des objets fabriqués avec des matériaux locaux et sans substances nocives ou presque. On parle alors de slow design. Grâce à ces objets de décoration ou ce mobilier écolo, la qualité de l’air intérieur est également améliorée car exempte de COV (Composés Organiques Volatils).
  • Elle prend en compte la fabrication locale et le transport réduit. Dans une grande majorité des cas, la production des objets de déco écolo est assurée non loin du point de vente ou en France. Le savoir-faire français est ainsi mis en avant même si, dans certains cas, une production européenne est envisageable.
  • La décoration écoresponsable assume enfin ses orientations éthiques et solidaires. Les grandes lignes du commerce équitable sont ainsi respectées, avec une attention particulière relative aux conditions et à l’environnement de travail.

 

Toutes les marques ne sont pas encore engagées dans cette démarche mais elles sont de plus en plus nombreuses à prendre cette orientation.

Les bases de la déco écolo dans votre intérieur

Lorsque l’on pense déco écolo, on envisage facilement des bibelots, du mobilier, des objets d’art… alors que les fondements sont ailleurs. Ainsi, si vous souhaitez vous lancer dans une déco écoresponsable, attachez-vous dans un premier temps à choisir avec soin vos revêtements de murs, de sols et de plafonds. Pour la peinture par exemple, l’idée est de sélectionner un matériau non toxique, écologique et sans COV. Les matériaux naturels sont incontournables pour améliorer la qualité de l’air intérieur. Certaines peintures sont même made in France et fabriquées à partir de ressources locales comme les algues.


Du côté des revêtements, les matériaux écologiques ont la cote. On mise donc sur le bois massif en bannissant le bois contrecollé ou collé. Ainsi, en vous tournant vers l’ardoise, le plastique recyclé, le bambou ou encore le liège, vous avez tout bon. Quant aux finitions, prudence avec le vernis utilisé. D’une manière générale, oubliez tous les produits qui contiennent des COV et/ou qui sont synthétiques.

Combien coûte une déco écolo ?

On ne va pas se le cacher, le prix d’une décoration écoresponsable est généralement plus élevé que celui d’une décoration dite classique. Les matériaux naturels, certifiés, le made in France est globalement plus cher mais les prix tendent à baisser depuis quelques temps devant l’engouement des consommateurs.


Il est également important de prendre en compte la durabilité plus élevée de ces matériaux dits écologiques. En effet, si une peinture écolo est environ 20% plus chère au litre qu’une peinture traditionnelle, elle est plus couvrante et appelle donc moins de couches et de retouches. Les matériaux utilisés pour le mobilier écologique et durable sont quant à eux de meilleure qualité. Cela signifie donc que sur le court, moyen et long terme en fonction des cas, l’investissement se révèle quasiment systématiquement rentable.


Pour réduire le budget accordé à une déco écolo, il est tout à fait possible de se diriger vers des produits recyclés ou de seconde main. Direction les sites dédiés, les brocantes, les vide-greniers ou les boutiques spécialisées pour dénicher vos perles rares. Bienvenue dans l’ère de l’économie circulaire ! Une récupération qui est même devenue le credo de certaines marques responsables.

Nos matériaux écologiques préférés

De la petite déco au gros mobilier, les matériaux écolos occupent de plus en plus de place avec, pour chacun, des caractéristiques particulières. Ainsi, le bois reste la star, prisé pour son aspect sain et biodégradable. Lorsqu’il provient des forêts gérées durablement ou de chutes de bois recyclé : c’est encore mieux. Autre possibilité, le liège et sa résistance incroyable. Un temps délaissé, le carton revient sur le devant de la scène déco pour sa résistance et son aspect recyclable. Enfin, le bambou est lui aussi biodégradable et résistant. Autant de matériaux qui suscitent l’intérêt des décorateurs, des designers, du plus petit indépendant à la plus grande enseigne. Regardez du côté du catalogue du leader du secteur de l’ameublement et vous trouverez un vaste choix de meubles en bambou par exemple.

La récupération, une volonté des particuliers

C’est indéniable, le phénomène de récupération prend de plus en plus d’importance. Nombreux sont les particuliers qui achètent des meubles ou autres objets de seconde (voire plus) main pour ensuite leur donner une seconde vie, et ce, même s’ils doivent mettre la main à la pâte, outils et/ou pinceau(x) comme alliés. Le concept revient à penser que rien ne se perd mais que tout se transforme.


Pour accompagner cette tendance, l’on voit fleurir sur internet mais aussi au sein des magasins de bricolage ou des petits enseignes des ateliers et tutos DIY (Do It Yourself). La Recyclerie de Paris en est sans doute la meilleure égérie.


Dans la même lignée, l’upcycling a le vent en poupe. Cette technique va encore plus loin que la simple récupération puisqu’elle appelle de ne pas transformer chimiquement les matériaux premiers. Le produit premier subit des modifications qui ne génère aucune pollution et aucun déchet. Un exemple concret et très en vogue : la transformation de palette en bois en table basse ou en canapé d’extérieur.

La place de la végétation dans la déco écolo

Alors que les plantes étaient peu ou pas utilisées il y a encore quelques années en déco intérieure, la volonté de revenir aux sources se traduit par une importante végétalisation dans toutes les pièces de la maison. La plante verte est un indispensable de la déco écoresponsable, mieux encore si elle provient d’une production locale. Plantes suspendues, plantes grasses, terrarium DIY, plantes dépolluantes… voilà un accessoire déco à utiliser sans modération mais non sans quelques précautions : Plantes d'intérieur : le réflexe anti-stress, santé et productivité ou 18 plantes dépolluantes : les conseils de la NASA.


Êtes-vous déjà passer à l’heure de la déco écolo ? Pour quelles raisons ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
437 avis clients