Découvrez toutes nos offres promotionnelles disponibles jusqu'au 9 Novembre !!! Découvrir les Offres
Menu

Le stationnement : objet de convoitise de la Smart City

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

La voiture solitaire n’a plus la cote dans la Smart City. Alors que les grandes villes tentent de se verdir, de mettre le pied sur le frein pour ralentir la pollution ambiante, alors que les hyper centres se piétonnisent, où mettre les véhicules des particuliers ? Au même titre que la ville, le stationnement se fait intelligent, ingénieux, véritable enjeu public et objet d’innovation et de convoitise dans la cité. Zoom sur les enjeux, les possibilités et les initiatives.

Les particuliers, le stationnement et leur rapport à la voiture

Alors que les mobilités douces sont largement encouragées, le constat est sans appel : les particuliers ne veulent pas délaisser leurs véhicules motorisés. 72% des Français et plus largement 50% des Européens plébiscitent leur voiture, leur scooter ou leur moto pour se déplacer. Ville ou campagne, les modes de fonctionnement sont les mêmes : les particuliers utilisent leur voiture pour se rendre sur leur lieu de travail. Les transports en commun souffrent d’un manque de praticité et/ou de confort aux yeux des Français. Les Franciliens par exemple les jugent trop fréquentés, peu pratiques avec de nombreuses correspondances nécessaires ou trop coûteux.


En ville, les déplacements en scooter ou à moto sont également appréciés car pratiques aux heures de pointe pour éviter les embouteillages. La France était en 2019 le premier marché européen, loin devant l’Allemagne et l’Italie en matière de deux roues motorisés.


Le problème ? Tous ces véhicules polluent et doivent être garés dans la ville…

Pourquoi la stationnement est une préoccupation majeure dans la Smart City ?

Pour quelle(s) raison(s), le stationnement attire l’attention des décideurs publics mais aussi des acteurs de la Smart City et des nouvelles technologies ? Parce qu’il faut le rappeler, le stationnement produit environ 60% de la pollution urbaine selon le CEREMA. Pour vous donner un ordre d’idée, un automobiliste a passé en 2020 20 minutes par jour en moyenne à se garer, 20 minutes moteur allumé à tourner pour enfin pouvoir trouver LA place de stationnement. Un moment désagréable au quotidien qui génère de la pollution mais également du stress pour les particuliers qu’ils soient conducteurs ou passagers. Au total, un automobiliste passe ainsi environ 72 heures par année à rouler pour trouver une place de parking.


Il y a donc un enjeu fort lié au stationnement mais également à l’accessibilité de et dans la ville. Pouvoir se garer impacte directement l’accès aux différents lieux de vie dans la ville ainsi qu’aux commerces. La Smart City doit donc trouver le juste milieu pour encourager les particuliers à délaisser leur véhicule personnel en cœur de ville en proposant une offre de stationnement aux abords suffisante, parfaitement dimensionnée et adaptée aux besoins. Les décideurs de la ville intelligente ont également la nécessité d’intégrer que certaines catégories de la population se tourneront volontiers vers les modes de transports doux en centre-ville, à commencer par le vélo et les transports en commun, mais d’autres auront plus de difficultés ou de réticences à ranger leur voiture au garage. C’est le cas des personnes âgées, des personnes à mobilité réduite ou encore des familles nombreuses. Les citoyens qui résident en périphérie des grandes villes ont également le plus souvent besoin de se rendre dans l’hyper centre avec leur véhicule personnel.


Entre innovation et nouvelles solutions, le stationnement se réinvente.

Zoom sur les 4 transformations majeures du stationnement dans la Smart City

Depuis 2018 et la loi MAPTAM, les nouvelles technologies ont permis d’intégrer 4 transformations majeures en matière de stationnement dans la Smart City. Les connaissez-vous ?

  • Le paiement digitalisé du stationnement en voirie.
  • Le contrôle automatisé du stationnement en voirie.
  • La généralisation de la réservation des places de parkings.
  • La création de nouvelles offres de parkings sur réservation.

 

Si les évolutions ont commencé depuis 2018 dans les grandes villes, elles sont encore et toujours en cours d’amélioration. Mais avec les places de stationnement qui tendent à être supprimées dans les cœurs de villes, ces évolutions majeures peuvent-elles réellement apporter des solutions pérennes, à savoir encourager les automobilistes à délaisser leur voiture tout en absorbant les véhicules qui se garaient auparavant en cœur de ville ? Ou malgré ces dernières l’offre de stationnement reste et restera majoritairement sous-dimensionnée posant de réels problèmes ?


Si le constat reste en l’état, il y a des chances que les véhicules soient moins nombreux en cœur de ville mais que, contrairement aux objectifs, la pollution augmente. Pourquoi ? Parce que les véhicules encore présents continueront encore et encore à tourner pour se stationner, démunis face à la suppression des places de stationnement existantes auparavant.


Les décideurs locaux ont donc encore du chemin à parcourir pour parvenir à des solutions viables qui intègrent la totalité des problématiques à savoir de stationnement, d’accessibilité et d’environnement. Une équation loin d’être résolue mais qui présente l’avantage de voir émerger de remarquables initiatives. Zoom sur certaines d’entre elles.

Des exemples de stationnement innovants dans la Smart City

Alors qu’il est bien difficile d’édifier de nouveaux parkings en ville, manque de foncier oblige, certains acteurs trouvent des solutions innovantes pour permettre aux citadins de se garer, des solutions gain de place et, dans certains cas, respectueuses de l’environnement. Toutes ingénieuses aux quatre coins du monde, ces options méritent toute notre attention pour stationner véhicules et vélos.


Notre premier Smart Parking nous emmène aux Pays-Bas. La start-up Bike.Box a mis au point des parkings étonnants réservés aux vélos. Les deux roues peuvent ainsi se garer dans des sortes de capsules contenues dans des tours en hauteur. Une faible emprise au sol pour un maximum de places de vélos gagnées.


Seconde initiative, le Smart Parking. La société américaine du même nom a créé un parking en forme de… distributeur ! Les voitures peuvent ainsi être garées de manière verticale. Elles sont ensuite récupérées en hauteur grâce à un ingénieux système de roulement.


Notre troisième découverte nous emmène en Chine dans la ville de Chongqing. Ici, vous pourrez garer votre voiture de manière inclinée. Une vraie révolution stationnement pour une économie de place assurée. Il reste tout de même étonnant d’observer des véhicules garés de cette manière.


ECO Cycle est un concept de Smart Parking qui permet de garer les vélos automatiquement dans un sous-sol. La société Giken Ltd. a largement développé cet équipement au Japon. Pour l’utiliser, rien de plus simple : le cycliste glisse sa roue dans le système prévu et le vélo va automatiquement se garer sous terre. Pour le récupérer, le mécanisme est simplement actionné dans le sens contraire. Le concept a également été décliné pour les voitures. L’ECO Park fonctionne de la même façon : la voiture est descendue dans le parking souterrain de manière automatique.


Vous détestez vous garer ? Faites confiance à l’AVG ou Automated Guided Vehicle pensé par la société américaine ParkPlus. Une plateforme robot vous propose ainsi de garer votre voiture à votre place de manière totalement sécurisée et optimisée. Gain de temps et de place au programme accompagné de stress en moins pour les automobilistes.


D’un point de vue plus général, l’heure est aujourd’hui au Smart Parking dans la Smart City. Le stationnement intelligent utilise les ressources déjà présentes dans les villes. Il repense simplement l’espace existant pour parfaitement l’optimiser. Les constructions ne sont pas à l’ordre du jour, un bon point pour l’écologie. Un exemple, des stationnements souterrains délaissés en raison de leur caractère privé sont repensés. Une deuxième vie offerte qui permet de maximiser l’offre de stationnement disponible en ville sans impacter l’environnement tout en réduisant les véhicules stationnés dans les rues et ruelles. On assiste même à l’émergence de stationnements qui font la part belle aux panneaux photovoltaïques, à l’intégration d’espaces verts… Un bon point pour générer des économies d’énergie tout en réduisant la pollution.


Les traditionnelles places de stationnement en plein air n’ont plus la cote dans la Smart City. Entre complète suppression et solutions innovantes, il y a donc un coup à jouer. Les externalités sont limitées au profit des places souterraines. On comprend ainsi aisément que le stationnement soit un élément clé de la mobilité du futur et de la ville intelligente. Des compromis sont progressivement mis en place pour permettre à chacun de trouver sa place et son fonctionnement optimal dans la Smart City.


Avez-vous connaissance de solutions innovantes de stationnement dans votre ville ? Savez-vous que certains programmes immobiliers neufs misent sur la mobilité du futur en proposant des véhicules (électriques très souvent) en partage dans les résidences ? À découvrir…

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
422 avis clients