Espoirs de l'architecture : des jeunes imaginent le logement bas carbone de demain

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Les lauréats de la 12ème édition du prix des espoirs de l’architecture ont été révélés par BNP Paribas Real Estate. Les différents projets ont été concrétisés autour de la thématique « Bâtiment bas carbone, bâtiment vivant ». Zoom sur la vision des jeunes architectes encore en formation quant au logement bas carbone de demain. 

« Bâtiment bas carbone, bâtiment vivant »


La 12ème édition du prix des espoirs de l’architecture est une nouvelle fois organisée et portée par BNP Paribas Real Estate. Chaque année depuis 2007, ce concours d’architecture donne l’occasion à des architectes en devenir de livrer leur vision de l’immobilier de demain. Un bon moyen pour la filiale immobilière d’amener les futurs architectes à réfléchir sur les enjeux de l’architecture et notamment en termes de développement durable.

C’est donc sur le bâtiment bas carbone que s’est focalisée l’édition 2019, une urgence selon la BNP Paribas Real Estate.

Trois projets ont été sélectionnés et se sont distingués lors de cette 12ème édition :

• Le projet Wood’N Station des étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture Paris Malaquais,
• Le projet 3 to 1 des étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture Paris Malaquais,
• Le projet La Maison [R]evolutive des étudiants de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture et de Paysage Lille.

Le bâtiment bas carbone du projet Wood’N Station


Le projet a été présenté par deux étudiants de l’ENSA Paris Malaquais Nathan Baudoin et Théo Anorga. Le Wood’N Station est un immeuble en bois qui évolue avec le temps. Les structures en bois intégrées dans le bâti permettent de modifier les espaces à loisir et de s’adapter aux besoins et envies des occupants. L’ensemble est à la fois modulable et nomade, ne négligeant aucune possibilité d’évolution.

Les concepteurs de ce projet ont bénéficié d’un prix de 4 000€.

Le bâtiment bas carbone du projet 3 to 1


Les étudiants de l’école ENSA Paris Malaquais Li Chengxin et Wang Zihao ont remporté le « Prix spécial du Jury » pour leur projet 3 to 1. Ils se sont attachés à donner une nouvelle vie aux bâtiments conçus pour les Jeux Olympiques 2024 intégrant très largement le développement durable dans leur réflexion. Ils ont pour cela utilisé des logiciels de Form-finding dans le but de réduire et de rationnaliser l’utilisation des différents matériaux. Ainsi, chaque bâtiment sera recyclé en logements, en bureaux… après les JO, supprimant les déchets post démolition. 

Le bâtiment bas carbone du projet La Maison [R]évolutive


Les étudiantes de l’école Ensap Lille Denitsa Hristoba et Thaïs Angelis ont remporté le « Prix Coup de cœur » de cette édition grâce à leur projet La Maison [R]evolutive. Il leur a permis de bénéficier d’une somme de 2 000€.

Ce prix est chaque année décerné par les internautes qui votent pour leur projet préféré. La Maison [R]evolutive s’attache à la réhabilitation des maisons mitoyennes concentrées dans la région des Hauts-de-France. Ces maisons présentent aujourd’hui un défaut majeur lié au confort et à l’utilisabilité. Rénovation, modularité et évolutivité sont au cœur du projet. 
 
« Il est aujourd’hui essentiel de concevoir de nouveaux espaces pouvant faire face à la pression démographique, à la densification urbaine et à la raréfaction des ressources naturelles. Il faut repenser le bâti et ses usages, en tenant compte des nouveaux modes de travail et de vie, des exigences environnementales et des nouvelles technologies », affirme Catherine Papillon, directrice développement durable / RSE de BNP Paribas Real Estate.
 
Aviez-vous déjà entendu parler du prix des espoirs de l’architecture ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers