Petit lexique de la rénovation

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Rénover un bien, ce serait le remettre à neuf comme à l'origine, mais ce n'est pas aussi simple. Rénover un bâtiment sous-entend aussi l'amélioration des performances énergétiques en fonction du bâtiment à l'origine et du type de travaux. Si vous venez d'acheter un logement ou un immeuble ancien et que vous envisagez d'y effectuer des travaux, mieux savoir comment sont qualifiés les travaux. En effet, les aides financières et fiscales, les démarches à entreprendre, les contraintes et la réglementation à respecter sont différentes selon si vous rénovez, vous restaurez, vous réhabilitez... Un petit lexique de la rénovation vous aidera à vous y retrouver.
 

Des travaux de rénovation qui changent la destination du bien

 
La réaffectation :
Indique une démarche dans le but de changer la destination d'un bâtiment dont la vocation d'origine était agricole, industrielle ou commerciale et ayant appartenu à l’État, en un logement. Ce peut-être une boutique transformée en habitation par exemple. Des accords sont donc à demander au service urbanisme de la commune, au syndic en cas de copropriété ou aux autorités en charge des monuments historiques en cas de classement du bâtiment. L'extérieur du bâtiment peut quant à lui être modifié.
 
La réhabilitation :
Le terme est utilisé quand on réaménage un bâtiment en ne modifiant pas son aspect extérieur original. L'architecture est ainsi conservée. Le confort intérieur sera amélioré tout comme les performances énergétiques ou techniques et il sera mis aux normes. En urbanisme et en architecture, réhabiliter, c'est rénover sans détruire. Ces travaux transforment l'utilisation du bâtiment : un entrepôt transformé en logement par exemple.
 
La reconversion :
Engage les travaux de transformation d'un bâtiment réaffecté en lieu d'habitation. La reconversion concrétise tous les projets de réhabilitation et de réaffectation.
 
Des travaux de rénovation qui conservent l'utilisation d'origine du bien
 
La restauration :
S'emploie pour un bâtiment qui a un intérêt historique ou architectural. Il s'agit de remettre en état ce qui est dégradé conformément à l'état original et au style. Des artisans spécialisés effectueront ce type de travaux en utilisant des techniques et matériaux de l'époque.
 
Le réaménagement :
Correspond à un réagencement de l'intérieur supposant l'abattement ou la création de cloisons, le changement de destination des pièces. Il s'agit de mieux disposer de l'espace en fonction de l'orientation, la luminosité, le bruit, etc... Réaménager est à mi-chemin entre l'architecture intérieure, l'ergonomie, le design et la décoration. Le bien conserve ainsi son utilisation d'origine.
 
La rénovation :
Désigne des travaux d'amélioration du bâtiment pour le remettre à neuf comme il était à l'origine : changement de chauffage, de fenêtres, remplacement des matériaux, réfection des toitures, de la plomberie, de l'électricité, réaménagement de l'intérieur. Il garde la même utilisation que dans le passé. En architecture générale, la rénovation, signifie démolir et construire. Mais pour tout un chacun, rénover, c'est « retaper » pour améliorer.
 
Bon à savoir : renseignez-vous sur les aides existantes et et notamment sur les aides à la rénovation énergétique.
 
Avez-vous des projets de rénovation « dans les tuyaux » ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers