Ecohabitat : des déchets verts brûlés en plein air ?

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Avec le printemps qui bat son plein et l’été qui arrive doucement, les jardiniers en herbe seront peut-être tentés de faire brûler leurs déchets verts sur leur pelouse ou dans un coin de leur terrain. Mais attention ! La réglementation interdit formellement cette pratique. On vous explique.

Les déchets verts, qu’est-ce que c’est ?


Lorsque l’on parle de déchets verts, on fait référence à la pelouse tondue, aux feuilles mortes, aux branchages, aux épluchures… tous ces déchets dont les propriétaires d’une maison ne savent souvent pas quoi faire !


Ils sont alors tentés de les faire brûler dans leur jardin. Et pourtant, cette pratique courante est tout bonnement prohibée.

Qui interdit de brûler les déchets verts ?


Il s’agit donc d’une interdiction générale, consignée dans le règlement sanitaire départemental (RSD) régi par le préfet.


Les jardiniers en herbe peuvent demander davantage de renseignements à la préfecture pour en savoir plus sur cette interdiction et son règlement.

Que faire des déchets verts ?


Mais alors si on ne peut pas les brûler, comment se débarrasser de ses déchets verts ? En les déposant dans les bennes de la déchetterie la plus proche, tout simplement. Vous pouvez également vous renseigner auprès de votre commune. Dans certaines localités, une collecte sélective est régulièrement organisée.


Il est également possible d’utiliser le compostage de proximité mise en place dans certains quartiers. Une pratique encore peu courante qui tend à se généraliser.


Exception : il est, très rarement, possible de brûler ses déchets verts si aucun système de collecte n’est présent dans votre zone de résidence. Mais de strictes conditions doivent être respectées. Renseignez-vous dans votre mairie et consultez l’arrêté préfectoral relatif.

Ne pas respecter l’interdiction : une mauvaise idée


Décider de contourner la loi expose le propriétaire à une amende de 450€. Les proches voisins peuvent également se plaindre des odeurs qui se dégagent des déchets verts brûlés. Cette simple action leur donne même le droit d’aller plus loin en engageant la responsabilité du propriétaire, évoquant de fortes nuisances olfactives.


Vous savez ce qu’il vous reste à faire cet été : direction la déchetterie la plus proche !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers