Immobilier : un immeuble dédié aux hypersensibles

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

À l’heure des produits chimiques, des allergènes utilisés à outrance et des nouvelles technologies, les hypersensibles ont la vie dure ! Mais heureusement, certaines personnes se posent les bonnes questions. Après réflexion, la construction du premier bâtiment anti-allergène d’Europe est un succès. Il a été inauguré en 2014, en Suisse.

Un lieu de vie pour les hypersensibles


Ici, vous n’aurez pas le droit de fumer, de téléphoner, d’utiliser le wifi, de vous parfumer ou même de vous mettre de la laque. Si les interdictions semblent drastiques, elles n’ont qu’un seul et unique but : rendre plus facile la vie des hypersensibles. Pour habiter dans ce lieu unique en Europe, il faut venir s’installer dans la périphérie de Zurich, en Suisse.

L’hypersensibilité chimique, le mal du siècle ?


L’hypersensibilité chimique n’est pas une invention scientifique, sociétale ou autre légitimité inconnue, non, il s’agit bien de l’un des maux du XXIème siècle. De nombreuses personnes en souffrent aujourd’hui, alors que les ondes et produits chimiques sont de plus en  plus présents dans le quotidien de chacun. L’immeuble suisse apporte donc une réponse au syndrome de MCS (ou Hypersensibilité Chimique Multiple) dont souffrent 3,5% des Américains de manière sévère et 12 à 25% plus modérément. La volonté des concepteurs est d’« aider ces personnes pour qu’elles disposent d’un foyer où elles pourraient vivre moins malades ».  

Quelques mots sur le syndrome de MCS

Le MCS est une vraie maladie chronique qui handicape considérablement les malades. Ils sont hypersensibles aux produits chimiques présents dans la lessive, le shampooing, le maquillage, la peinture… et/ou aux ondes induites par les appareils électriques.


En contact avec la source d’allergie, les hypersensibles ressentent de violents maux de tête et sont en proie à des vomissements, des difficultés pour respirer ou encore des palpitations cardiaques. Aucun remède n’a été trouvé à ce jour si ce n’est d’éloigner le malade de l’allergène.

La construction zurichoise en pratique


Pour répondre aux besoins des hypersensibles, l’immeuble suisse compte 15 logements entièrement conçus avec des matériaux peu allergènes comme le bois non traité ou le plâtre. Un espace commun est également équipé d’un système de ventilation puissant pour extraire les odeurs et d’un purificateur d’air. La conception de l’ensemble a suivi des règles strictes, à tel point que les ouvriers n’avaient ni le droit de fumer ni de se parfumer.


Pour lutter contre la propagation des ondes, murs et façade ont été recouverts d’un filet métallique qui bloque les champs électromagnétiques.

Un mode de vie très encadré


Pour que cela fonctionne, les habitants sont soumis à de nombreuses règles. Ils ont, par exemple, interdiction de faire usage d’appareils sans fil et doivent utiliser des produits d’entretien et d’hygiène définis. Ce mode de vie réglementé créé cependant quelques différends au sein de la copropriété. Les niveaux d’hypersensibilité étant variés, certains locataires ont trouvé les règles trop autoritaires. Une personne a même décidé de quitter les lieux.


Mais plus généralement, ce projet semble être une réussite. Il sert d’ailleurs d’outils d’analyse scientifique pour, dans l’avenir, permettre la construction d’autres logements pour hypersensibles. Pour l’heure, le bâtiment suisse est le seul immeuble européen de la sorte. D’autres ont cependant vu le jour aux États-Unis depuis plusieurs années.  

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers