Les ponts thermiques : conséquences et solutions

Mis à jour le 0 Eco-habitat
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Dans une maison comme dans un appartement les ponts thermiques peuvent nuire au confort intérieur. Alors qu’ils laissent entrer la chaleur en été et s’échapper la chaleur en hiver, il existe des moyens de les localiser et de les solutionner. Mode d’emploi.

Définition technique des ponts thermiques

 

Par définition, un pont thermique est un point de rupture dans l’isolation d’une pièce. Il peut être localisé dans l’enveloppe même de la bâtisse, à côté d’une fenêtre, d’une porte… et peut venir d’un défaut de construction, d’un mauvais choix d’éléments ou de matériaux isolants. Il existe trois sortes ponts thermiques différentes :


• Le pont thermique 2D (linéaire) qui est une déperdition énergétique entre deux parois
• Le pont thermique 3D (ponctuel) qui est une déperdition énergétique entre trois parois
• Le pont thermique structurel qui est une déperdition énergétique due à un isolant thermique défaillant ou mal positionné.

Les conséquences des ponts thermiques dans un logement


Les ponts thermiques entraînent logiquement une perte de chaleur en hiver et une augmentation de la température intérieure en été. En résulte un inconfort mais aussi des factures énergétiques plus élevées. Le chauffage ou la climatisation sont augmentées pour pallier à la déperdition de chaleur. On estime à 20% les déperditions énergétiques totales en cas de ponts thermiques.


À long terme les ponts thermiques peuvent créer une condensation superficielle sur les murs intérieurs.

Localiser les ponts thermiques


Il n’est pas compliqué de repérer les ponts thermiques. Ils sont le plus souvent situés aux intersections des planchers et façades ou toitures. Pour les repérer, il est possible de faire appel à un professionnel utilisant la thermographie infrarouge. Il peut ensuite proposer des solutions pour les compenser et les réparer. Cela peut passer par des travaux de rénovation énergétique légers avec la pose de rupteurs de ponts thermiques ou plus lourds comme la réfection total de l’isolation d’une maison, d’une toiture…


De nombreuses aides à la rénovation énergétique existent (éco-PTZ, le crédit d’impôt transition énergétique, les aides de l’Anah, le pacte énergie solidarité…) renseignez-vous avant de lancer les travaux !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers