Habitat participatif : un nouveau mode de vie au cœur de l'immobilier neuf

Mis à jour le 0 Vidéos
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

L’habitat participatif puise ses origines dans une volonté de « mettre en commun », de préserver l’environnement et de réaliser des économies. Mode de construction marginal et peu encadré au départ, il bénéficie aujourd’hui d’un cadre légal et d’un engouement certain. L’immobilier neuf lui emprunte ses codes pour livrer des programmes au plus près des attentes des futurs habitants.

 

Qu'est-ce que l'habitat participatif ?

Très simplement, l’habitat participatif est l’idée que l’habitat peut être réfléchi à plusieurs, qu’il est possible de participer à la construction de son lieu de vie et de partager des services et des espaces communs ainsi qu’un fonctionnement quotidien. Dans un tel projet, chacun dispose de son espace privatif et d’un accès à des espaces communs. 

L’habitat participatif peut prendre plusieurs formes :


- La recherche d’un terrain puis la conception d’un ensemble immobilier (plusieurs appartements, plusieurs maisons) avec d’autres propriétaires. Le projet est dans ce cas, très souvent, géré de A à Z par les futurs propriétaires.

- Autre tendance propre à l’immobilier neuf : l’habitat participatif intégré à une copropriété par le promoteur. C’est ce parti que prennent de plus en plus de constructeurs devant l’engouement pour ce genre de services.

Bon à savoir : depuis 2014 et la loi Alur, l’habitat participatif est considéré comme une « démarche citoyenne ». Il a donc une reconnaissance légale même si certains de ses contours restent encore flous.


Pourquoi l'habitat participatif suscite les passions ?

Que cela soit dans le premier ou dans le second cas, il y a derrière l’habitat participatif une volonté de partage, d’entraide, de développement durable mais aussi d’économies. La mutualisation d’espaces, l’intégration de jardins potagers, des énergies renouvelables… par exemple, sont autant de vecteurs d’économies pour les habitants au quotidien. Il y a l’idée de créer une communauté derrière l’habitat participatif en ne tirant de ce mode de vie que les avantages. La possibilité de séparer espaces communs et espaces privatifs est un atout certain. 

 

L'habitat participatif séduit l'immobilier neuf

Si à l’origine l’habitat participatif n’est pas impulsé par un promoteur, les constructeurs proposent de plus en plus de services aux acquéreurs qui s’en approchent. Il est alors possible de bénéficier des atouts de l’immobilier neuf en ajoutant les avantages de l’habitat participatif. 

On aboutit ainsi à un logement sur-mesure respectueux des dernières normes énergétiques qui disposent d’espaces et de services communs très pratiques au quotidien. Mais lesquels ? Avec des promoteurs qui travaillent en étroite collaboration avec des sociétés d’habitat participatif, il est possible de voir intégrés dans les programmes immobiliers neufs : 

  • Des potagers partagés
  • Des rooftops avec cuisine d’été, barbecue, mobilier de jardin…
  • Des salles communes à aménager
  • Des bacs à compost
  • Des ateliers de bricolage 
  • Des vélos partagés
  • Des voitures électriques partagées
  • Des chambre d’hôtes
  • Des laveries
  • Des espaces de jeux pour enfants
  • … 

Des programmes immobiliers neufs qui valorisent leurs futurs habitants

Lorsque le promoteur collabore avec une société proposant des services d’habitat participatif, il n’est pas rare qu’un groupe de travail se construise en amont pour réfléchir à l’usage et à l’encadrement des services et autres espaces communs. Au travers de temps forts et de rencontres, les habitants sont invités à livrer leur vision de ces derniers. Un bon moyen d’impliquer chacun dans un processus de réflexion global, permettant de s’approprier les lieux pendant la phase de construction.

 

 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers