L'assurance habitation en hausse constante depuis 10 ans

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Selon certains cabinets de conseils, l'assurance habitation pourrait augmenter de 2% en moyenne en 2019. Et depuis une dizaine d'années, la tendance est récurrente : le montant de la prime est en hausse constante, au-delà de l'inflation avec une augmentation estimée à 63€. Différents facteurs sont avancés pour justifier cette progression dont les catastrophes climatiques. Explications.

Assurance habitation : 84€ en 2008, 247€ en 2017

La Fédération Française de l'Assurance estime à +34% la hausse en dix ans de la prime d'assurance habitation. Chaque année, une augmentation constante avec au final, une hausse considérée comme 4 fois plus importante que l'inflation sur la même période selon l'Insee, inflation évaluée à 8,6%. Un tarif qui passe de 184€ en moyenne en 2008 à 247€ euros en 2017, soit un écart de 63€ en 10 ans. Et pour 2019 ?

Une constante inchangée. L'indice du prix des assurances de particuliers IPAP projette une hausse d'environ +3%. Pour le cabinet d'étude Facts & Figures, ce serait une hausse de +1% à 2%, une moyenne. Pour les cabinets de conseils, les tarifs sont susceptibles d'augmenter de 0 à 5%. En fonction de la politique menée par les assureurs, il y aura donc des disparités entre assurances voire au sein d'une compagnie en fonction des clients. Selon ces cabinets, les « déjà assurés » connaîtraient une hausse plus importante et les nouveaux clients bénéficieraient d’attractives promotions.

Assurance habitation : les raisons de la hausse

La hausse de l'assurance habitation (+2%) est encore supérieure cette année à celle de l'inflation estimée par l'Insee à 1,9%. Mais légère « compensation » en 2019, les tarifs pourraient moins augmenter qu'en 2018 (hausse entre +2% et +3%). Les raisons principales des hausses récentes sont l'indemnisation des personnes qui ont fait face à des catastrophes climatiques comme l'ouragan Irma en 2017 (1,05 milliard d'euros). Le montant des indemnités d'assurance liées à ces catastrophes entre 2010 et 2017 s’élèverait à 3,02 milliards d'euros.

Alors que l'on constate une baisse de prise en charge des risques liés aux dégâts de eaux et aux vols et une stagnation des risques liés aux incendies, ce sont les événements climatiques qui pèsent de plus en plus lourds et expliquent en grande partie l'augmentation de l'assurance habitation.

La cause environnementale n'est toutefois pas la seule responsable de cette hausse constante. Une autre garantie appelée « garantie terrorisme » y contribue. Revue en 2017, elle approvisionne le Fonds de garantie des victimes d'actes de terrorisme.

Inondations, tempêtes sont des sinistres qui impactent lourdement les tarifs de l'assurance habitation parce qu'ils resteraient sous le seuil dit de « réassurance » et sont ainsi pris en charge par les « assureurs de base » et donc répercutés sur les tarifs. Quoi qu'il en soit, même si l'augmentation est inévitable, réviser les contrats et négocier avec son assureur est toujours une bonne idée.

Avez-vous constaté une hausse importante de votre assurance habitation depuis quelques années ? Avez-vous révisé vos contrats récemment ou changé de compagnie d'assurance ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers