Bourse VS immobilier : quelle progression !

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Que ce soit pour se construire un patrimoine ou pour placer ses économies, les Français ont le choix entre plusieurs types de placements. Du classique livret A, ultra sécurisé mais peu rémunérateur, aux incertaines crypto-monnaies, l’immobilier et la bourse restent des valeurs refuges largement plébiscitées. Si diversifier vos placements est toujours une bonne idée, l’immobilier reste encore et toujours une valeur sûre.

L’engouement pour l’immobilier ne se dément pas


Les Français sont attachés à leurs investissements immobiliers. Approximativement 58% des Français sont propriétaires d’un logement, un pourcentage largement supérieur à nos voisins allemands (50%) et pour autant inférieur à la moyenne de l’Union européenne (65%).


Et la tendance actuelle de l’immobilier français pourrait encore faire grimper ce pourcentage de propriétaires. Après deux très bonnes années, 2018 a encore été une année record. 970 000 transactions immobilières dans l’ancien en France, ce n’était jamais arrivé auparavant ! Les prix ont quant à eux progressé 3,2% en moyenne l’an passé dans l’ensemble de l’hexagone. Sans surprise, ce sont les grandes métropoles qui tirent ces prix vers le haut. Paris notamment affiche une croissance de 5,7% et devrait franchir un nouveau palier avec un seuil moyen psychologique de 10 000€/m2 dépassé. La principale explication de cette forte croissance du marché de l’immobilier est le maintien des taux d’emprunt extrêmement bas et des conditions bancaires favorables.

L’immobilier augmente trop vite pour le CAC 40


Si l’on compare les différents supports de placement sur les vingt dernières années, le constat est sans appel ! Selon une étude des notaires et de l’INSEE, les prix de l’immobilier ont augmenté de 153% sur cette période contre seulement 14% pour le CAC 40 affichant qui plus est une courbe très variable. Un Français qui a choisi le livret A comme support de placement, aura gagné 50% entre 1999 et 2018. A titre de comparaison, l’inflation a quant à elle augmenté de 32% sur cette période.


Ces données sont évidemment à prendre avec précaution en fonction de la période de référence. En effet, si l’on regarde les mêmes supports de placement sur 30 ans cette fois, c’est bien la bourse qui affiche de bons résultats avec une augmentation des actions de 461%. Dans le même temps, les prix de l’immobilier dans la capitale par exemple ont augmenté de 402% sur 30 ans et de 308% sur les vingt dernières années.

L’immobilier, un secteur parfois inégal


Autre facteur à prendre en compte, comme le démontre les chiffres de Paris, l’immobilier est très inégal selon les zones géographiques d’investissement. La capitale française a augmenté 2 fois plus vite que la moyenne nationale depuis 1999, et il y a fort à parier qu’elle tire fortement cette croissance vers le haut encore cette année. En France, certaines zones restent en croissance négative malgré tout. D’autres facteurs viennent influencer ces indices de placement, comme les taxes qui varient au gré des gouvernements successifs. Il est alors indispensable de diversifier ses investissements pour minimiser les risques.


Les Français sont attachés à la pierre la considèrant sur le long terme comme LE placement plus sûr et le plus rémunérateur. Il reste cependant important de se renseigner sur le marché local avant de se lancer dans un investissement locatif.


Comme avez-vous réparti vos investissements sur les dernières années ? Et comment allez-vous les faire évoluer ?

 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers