CDI et immobilier : ces villes à l'équation gagnante

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

L’accession à la propriété est une des préoccupations majeures des Français : ils veulent devenir propriétaire. Et le plus souvent, il faut passer par la case banques pour contracter un emprunt. Ces dernières demandent fréquemment aux contractants de posséder le fameux sésame : un CDI. A priori donc, les villes les plus favorables à l’accession à la propriété seront celles qui proposent le plus fort dynamisme économique et donc un marché de l’emploi en forme. Mais au-delà de l’attractivité économique, c’est aussi le coût d’accession et donc le prix au m2 de l’immobilier qui sera un facteur déterminant de l’équation. Compte tenu de tous ces paramètres, trois villes sortent particulièrement du lot : deux d’entre elles situées dans la région Auvergne Rhône Alpes (Lyon et Grenoble) et l’une dans le nord de la France (Lille). 

Le trio des villes gagnantes pour l’emploi et les CDI


Sur la plus haute marche du baromètre réalisé par meilleurtaux.com, on trouve la ville de Grenoble. Elle propose la meilleure équation emploi longue durée, pouvoir d’achat immobilier. Son dynamisme économique et de l’emploi est fort avec en moyenne 12,3 offres de CDI pour 100 habitants. Lyon la devance sur ce critère. La capitale de la région dispose de 13.8 offres de CDI pour 100 habitants.


Enfin, du trio de tête de ce baromètre emplois/logement c’est Lille qui propose le moins d’offres de CDI avec 10,7 pour 100 habitants. Ce qui permet à Grenoble de prendre la tête devant Lille cette année, c’est le pouvoir d’achat immobilier de ses habitants. Ils pourront, en moyenne, acquérir un 59m2 à 1,45% sur 20 ans contre 49m2 pour Lille et 36m2 pour Lyon. Ces villes de Province n’ont rien à envier à leur grande sœur parisienne qui figure en 17ème position. En moyenne la capitale dispose de 6,8 offres de CDI pour 100 habitants qui pourront en moyenne acheter un bien de 22m2.  

Une évolution du pouvoir d’achat immobilier


Malgré la hausse des offres de CDI par habitant, plus les années passent, plus les biens que peuvent acquérir les ménages diminuent en surface. En effet, même dans les villes sur les plus hautes marches de ce classement, la surface moyenne avec un emprunt sur 20 ans diminue. Pour Grenoble, la surface est passée de 66m2 en 2017 à 59m2 en 2018. Même tendance à Lille où on pouvait en moyenne acquérir un bien de 57m2 en 2017 contre seulement 49m2 en 2018. On constate donc une baisse de la surface moyenne de plus de 10% pour ces deux villes. Cela s’explique en partie par l’inflation générale et donc la baisse du pouvoir d’achat des ménages, mais aussi, pour certaines villes, par la hausse des prix de l’immobilier. 


Si Lille, Grenoble et Lyon présentent donc des atouts économiques non négligeables au moment de trouver un emploi, il est certain que ce dynamisme peut faire augmenter mécaniquement le coût d’acquisition et donc diminuer le pouvoir d’achat immobilier des potentiels investisseurs. Si vous souhaitez déménager pour trouver un nouvel emploi et acquérir un bien immobilier, attention donc à prendre tous les facteurs en considération.


Avant d’acheter en Rhône-Alpes par exemple, consultez les prix de l’immobilier à Lyon et les offres d’achat immobilier neuf à Lyon !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers