« Prop C » ou comment aider les SDF de San Francisco

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Au sud-ouest des Etats-Unis, en Californie on trouve une ville célèbre pour son patrimoine culture, son dynamisme économique, mais aussi pour l’ouverture d’esprit et la bienveillance de ses habitants : San Francisco. Cette ville multiculturelle compte bien des surprises et originalités, vous passerez du Golden Gate Bridge à la célèbre prison d’Alcatraz en cheminant par ses rues vallonnées. Mais sur votre route, dans cette ville haute en couleurs, vous croiserez également des personnes sans domicile fixe. En effet, à côté de son cadre de vie rêvé, San Francisco est en pleine crise du logement et compte des milliers de SDF.  

Les entreprises de San Francisco actrices de la crise du logement


Plus largement c’est toute la Silicon Valley qui influence les prix des logements à San Francisco. De nombreuses entreprises y sont installées, de Google à Twitter, en passant par Facebook, Airbnb etc. La plupart des très grandes entreprises technologiques de ce siècle y sont implantées. Et pour attirer toujours d’avantage de talents, elles proposent des salaires bien au-dessus de la moyenne, voire exorbitants pour certains. Pour citer quelques chiffres, le seuil de revenu faible pour la baie de San Francisco est estimé à 117 400 dollars pour un ménage. Ce seuil a été augmenté de 10% depuis 2017 tant la croissance des revenus y est forte. Le coût intermédiaire d’une maison pour une famille est estimé à 935 000 $ et les prix augmentent de jour en jour. 

La loi « Prop C » pour venir en aide aux SDF de San Francisco


Pour faire face à cette crise du logement sans précédent, une loi a été votée, la loi « Prop C ». Elle vient en aide aux milliers de SDF avec une enveloppe de 250 millions de dollars. Les électeurs de la ville aux 900 000 habitants ont approuvé la loi pour plus de 60% d’entre eux. Ces financements seront obtenus en appliquant une taxe aux très grandes entreprises de la ville. Ces entreprises ne manquent pas notamment dans le domaine de la « tech ». Uber, Airbnb, Salesforce, Twitter… Toutes sont implantées à San Francisco même.
 
Ces dernières étaient très partagées au sujet de cette récente loi, déclenchant même un débat houleux entre deux géants de la tech, Marc Benioff le PDG du groupe Salesforce qui était pour l’instauration de cette taxe, et Jack Dorsey, le patron de Twitter. Ces deux grands dirigeants se sont invectivés par médias interposés, dont Twitter évidemment. Après le vote de la loi, le clan des « pour » se réjouissait que les SDF aient désormais un toit et l’aide dont ils ont besoin.

Comme dans beaucoup de grandes villes du monde, San Francisco connait une grave crise du logement. Elle est due notamment à des facteurs économiques qui tirent très rapidement et déraisonnablement les prix vers le haut. Face à cela, de nombreuses personnes se retrouvent démunies voire à la rue. La ville a donc voulu venir en aide à ces SDF en taxant ces mêmes entreprises en partie responsables de la crise du logement.

Et vous, verriez-vous d’un bon œil l’arrivée d’une telle mesure à Paris ? Dites-le-nous en commentaire !
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers