Découvrez toutes nos offres promotionnelles disponibles jusqu'au 9 Novembre !!! Découvrir les Offres
Menu

46 000 Euros d'amende pour des locations Airbnb illégales !

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Fondée en 2007 par Brian Cheksy et Joe Gebbia à San Francisco, la plateforme Airbnb a, depuis, envahi le monde entier. Elle compte aujourd’hui des millions d’utilisateurs et permet aux locataires de voyager en se logeant directement chez l’habitant. Pour les propriétaires et pout tous ceux qui mettent leur logement en location, il y a un complément de revenu confortable à la clé. Mais si vous comptez mettre votre appartement en location, vous devrez au préalable vérifier que vous êtes en accord avec la loi. Explications.

La location Airbnb, la loi pour un non propriétaire


Si vous êtes locataire de votre logement, vous aurez certaines dispositions à prendre avant de mettre votre appartement sur Airbnb. Sans cela, vous pourriez vous retrouver à payer une très grosse amende. C’est l’expérience qu’a fait une locataire qui sous-louait son bien à Paris. La justice l’a condamnée à rembourser intégralement les sommes perçues soit 46 277€. En plus de cela elle devra verser des dommages et intérêts à son propriétaire. Son cas ne fait pas exception puisqu’en moins d’un an, cela fait trois fois que des sous-loueurs sont condamnés.


Au-delà de la somme à rembourser, le propriétaire pourra également expulser sa locataire. Vous l’aurez compris, pour pouvoir mettre votre appartement ou maison en sous-location, il vous faudra tout d’abord une autorisation écrite de votre propriétaire. Mais cela ne suffit pas, vous devrez également respecter certaines contraintes au niveau du prix. En effet, selon la loi, le locataire ne peut pas sous-louer son bien plus cher que ce qu’il paie pour celui-ci.

La location Airbnb, les règles pour les propriétaires


Du côté des propriétaire, si vous avez mis un bien en location pour un bail traditionnel, votre locataire doit donc vous informer et surtout vous demander l’autorisation de mettre votre bien à la sous-location. Si ce n’est pas le cas, des recours en justice sont possibles.

Si vous désirez mettre votre résidence principale à la location sur Airbnb, certaines règles sont également à respecter. Tout d’abord, selon le type de bien (résidence principale, secondaire ou meublé de tourisme), vous devrez sans doute préalablement enregistrer votre bien à la mairie de votre lieu de résidence, dans le cadre d’une procédure d’enregistrement. Cette règle est principalement appliquée pour les communes de plus de 200 000 habitants, la petite couronne parisienne et les zones tendues de plus de 50 000 habitants.


Vous devrez aussi prendre en compte la durée maximum instaurée par la loi Elan, vous ne pourrez donc pas louer votre bien plus de 120 jours par an.


Propriétaire ou Locataire, pour mettre votre logement en location sur des sites d’annonces de courte durée type Airbnb, il ne vous suffira pas de prendre des photos et de créer l’annonce. N’oubliez pas de prendre en compte les récentes réglementations ainsi que les exigences des sites, notamment en termes de disponibilité et de sécurité.

Dites-nous en commentaire si vous avez déjà mis en location votre bien sur Airbnb. Propriétaires ou locataires, vos expériences nous intéressent !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
422 avis clients