Les étrangers intéressés par les yalis du Bosphore

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Peut-être avez-vous déjà eu l’occasion d’admirer ces magnifiques demeures situées au bord du Bosphore à Istanbul en Turquie, des maisons typiques en bois appelées yalis. Ces maisons cherchent des acquéreurs mais pas à n’importe quelle condition. Les acheteurs étrangers sont nombreux à se positionner.

Un contexte économique favorable aux acheteurs étrangers

 
Le contexte économique et politique en Turquie explique en partie pourquoi 60 des 600 yalis d’Istanbul sont en vente aujourd’hui. La livre turque, devise nationale, perd de la valeur, ce qui favorise l’intérêt des acheteurs étrangers pour investir en Turquie. Bien qu’un décret présidentiel demande à ce que toute vente de bien immobilier se fasse en livres turques pour relever la monnaie nationale, les acheteurs sont plutôt originaires du Moyen-Orient, plus particulièrement du Qatar. Ces acheteurs parient sur la remontée de la livre turque et projettent un investissement rentable à court terme selon un professionnel turc du secteur. D’ores et déjà ces acheteurs étrangers profitent d’un meilleur pouvoir d’achat du fait de la chute de la livre turque.
 
La baisse de la valeur de la livre turque n’est pas le seul élément qui suscite l’intérêt des potentiels acheteurs des yalis du Bosphore.  En achetant une demeure en Turquie, ils obtiennent un passeport turc, intéressant pour les Qataris mais aussi pour des clients originaires d’autres pays comme l’Azerbaïdjan et l’Iran. C’est aussi la nationalité turque qui, une fois acquise leur donne accès à d’autres destinations ; d’autant plus qu’un récent décret présidentiel a abaissé le montant des propriétés immobilières pour obtenir cette nationalité. Il faut être désormais propriétaire d’un bien immobilier d’une valeur de 250 000 dollars au lieu d’un million auparavant. Ce décret va automatiquement dynamiser le secteur de l’immobilier et la demande de tous les types de logements et pas uniquement de biens prestigieux et onéreux comme les yalis.

Les Yalis, des constructions aux origines « nobles »

 
Une partie des yalis appartiennent ou appartenaient à l’élite turque, aux deux plus importants conglomérats familiaux, Koç et Sabanci, et à des étrangers à l’époque de Constantinople. Pour acheter un yali, il faut avoir une « bourse bien remplie ». Les yalis coûtent très cher. Il faut compter entre 4,5 et 95 millions de dollars à l’achat. Pour plus de la moitié d’entre eux, les yalis ont une valeur historique. L’acheteur doit prendre cet élément en compte lorsqu’il envisage des travaux de modification de façade, de rénovation ou de restauration. La législation turque impose en effet une rénovation telle qu’à l’origine, qui nécessitera une autorisation, une contrainte qui bien souvent génère un surcoût.
 
Les yalis attirent donc des acheteurs très fortunés du Moyen-Orient, les habitants de ces demeures ne seront donc plus issus de l’élite turque. Les séries télévisées influencent grandement l’engouement de certains acheteurs étrangers. La publicité se fait toute seule !
 
Des épisodes sont en effet tournés dans les yalis du Bosphore et provoquent cet engouement, à tel point que des tours opérateurs permettent à des touristes de visiter les lieux de tournage. Ces villas prestigieuses deviennent signe de richesse et de pouvoir au Moyen-Orient. Il est vrai que ces demeures en bois, dominant le Bosphore, construites au bord de l’eau, sont majestueuses. Un bien de luxe que peuvent s’offrir de richissimes étrangers du Moyen-Orient et qui intéresse peu la population turque aujourd’hui.
 
Investir dans l’achat d’un yali du Bosphore pour s’offrir la maison de plaisance d’un ancien pacha ottoman ou pour réaliser une plus-value à court terme ? Il reste à voir comment va évoluer la situation économique de la Turquie. Une chose est sûre : ces demeures font rêver.
 
Source image : istanbul.com/tadini-cikar/istanbulun-mukemmel-mimarisiyle-unlu-10-yalisi.html
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers