2017, l’année de la baisse des prix de l’immobilier à Londres ?

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Du jamais vu depuis 2009, les prix de l’immobilier à Londres sont en baisse. Entre juillet et septembre 2017, ils affichent un recul de -0,6% sur un an. Le pourcentage reste faible, mais il révèle un climat plus morose sur le marché immobilier londonien. Il reste à souligner que le prix moyen est toujours deux fois plus élevé que la moyenne nationale affichée.

Les prix de l’immobilier à Londres vont contre la tendance


Les derniers chiffres publiés par la banque mutualiste Nationwide font loi : les prix de l’immobilier à Londres reculent. Ils sont donc en baisse de -0,6% sur un an avec un tarif moyen de 472 000 livres soit 538 000 euros, appartement et maison confondus. La moyenne nationale est quant à elle de 211 000 livres, soit moitié moins que dans la capitale. « Londres a vu un ralentissement particulièrement marqué » souligne la Nationwide. Cela faisait depuis 2005 que la ville ne s’était pas retrouvée en bas de classement au niveau de l’évolution des prix.


Et Londres se démarque par ce mouvement baissier. Les prix de l’immobilier sur l’ensemble du pays sont en effet en hausse de +2,2% sur une année. Selon la banque nationaliste, cette tendance est le reflet « des faibles taux d’intérêt et du taux d’emploi élevé soutenant la demande ».

Le pouvoir d’achat des Britanniques se dégradent


C’est un fait, le pouvoir d’achat des Anglais n’est plus ce qu’il était. Il fait face à la hausse de l’inflation, soutenue par l’augmentation des prix des produits importés. La livre sterling a en effet très fortement baissé depuis le Brexit du 23 juin 2016.


Preuve très concrète, les salaires des Anglais a diminué de -0,4% en comparaison de l’an passé au réel (inflation incluse). Ces chiffres ont été récemment donnés par le l’ONS (Office des statistiques nationales).

Une possible hausse des taux de crédit ?


Et le marché immobilier, à Londres comme dans le reste du pays, pourrait prochainement faire les frais d’une hausse des taux de crédit immobilier. La Banque d’Angleterre a en effet conservé un taux directeur bas (0,25%) jusqu’à aujourd’hui, mais pourrait être amenée à revoir sa position très prochainement. Affaire à suivre, mais pour l’heure, les acheteurs peuvent se réjouir de la baisse des prix de l’immobilier à Londres. Malgré des tarifs encore très élevés, ils peuvent profiter de quelques livres gagnées pour leur achat immobilier.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers