Little Ross : offrez-vous une île hantée pour seulement 367 000 euros

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Opportunité exceptionnelle ! L’île écossaise de Little Ross est à vendre. Mais ce bien insolite peine à trouver preneur. Pourquoi ? Parce que les lieux seraient hantés, faisant fuir les potentiels acheteurs. Amateurs d’histoires de fantômes, le moment est venu de déménager !

Pour le prix d’un 2 pièces parisien…


Little Ross est situé au sud-ouest de l’Écosse. Il s’agit d’une île typique, vrai décor de carte postale. Sur les 10 hectares à vendre, on trouve une magnifique demeure composée de six chambres, de deux salles de bain, d’un salon, d’une splendide plage de galets le tout dans un écrin de nature sauvage. Le domaine est aujourd’hui cédé pour la modique somme de 367 000 euros, soit à peine le prix d’un T2 à Paris.


Une affaire lorsque l’on sait que les lieux sont conçus dans le plus grand respect de l’environnement. L’électricité est notamment produite par des panneaux solaires et une éolienne.

Pas d’acquéreurs pour Little Ross


L’agence Galbraith est actuellement en charge de la vente de ce bien pas comme les autres. Mais malgré quelques intéressés, Little Ross ne trouve pas preneurs. Pourquoi ? Parce que l’île serait hantée !


En arrivant sur les lieux, on découvre un magnifique phare datant de 1843. S’il est très impressionnant de prime abord, il l’est encore davantage lorsque l’on sait que des revenants y auraient élu domicile. En 1960, un meurtre a été commis entre ses murs : le corps sans vie de Hugh Clarke, gardien du phare, a été découvert par deux visiteurs.


N’ayant jamais trouvé le repos, le fantôme du gardien continuerait à rôder et à effrayer les passants. Son meurtrier, Robert Dickson, a pourtant été mis en prison et condamné à la perpétuité à l’époque des faits. Hugh Clarke tenterait-il de faire passer un message depuis toutes ces années ?


Nul le sait… Mais la certitude aujourd’hui est que cette histoire est bien ancrée dans l’esprit des acheteurs. Et rares sont ceux qui veulent se risquer à prendre possession de lieux hantés ! L’agence immobilière doit donc redoubler d’efforts pour convaincre les acquéreurs. Elle a récemment tourné une vidéo, mettant en avant la beauté et la tranquillité de Little Ross.
David Corrie, en charge de la vente essaye également de susciter l’intérêt des acheteurs en expliquant que « les îles privées se vendent rarement à un prix abordable et en particulier quand elles disposent d’une maison habitable et de propriétés supplémentaires ». « Compte tenu des perspectives que peut offrir l’île de Little Ross, nous nous attendons à beaucoup d’intérêt au Royaume-Uni mais aussi à l’étranger ».


Espérons pour les actuels propriétaires qu’il ait raison et que la vente puisse se faire rapidement et dans les meilleures conditions !

 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers