Top 5 des villes les plus chères du monde pour louer un Airbnb

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

La plateforme de location de courte durée Airbnb a connu un essor mondial ces dernières années. Et son engouement est loin de diminuer. Au grand désespoir des hôteliers, de plus en plus de voyageurs recherchent en priorité un logement sur Airbnb pour se loger à moindre prix (et avec tout le confort d’un vrai chez soi). Et fortes de ce développement, certaines localités affichent des tarifs (vraiment) très élevés. Petit tour du monde des villes les plus chères du globe.

Top 5 des villes les plus chères du monde pour louer sur Airbnb


Bloomberg nous livre une étude aux données bien utiles : quelles sont les villes les plus chères de la planète pour louer un logement Airbnb ? Avant de publier ces conclusions, le coût moyen quotidien d’un hébergement privé pour deux personnes dans les grandes villes a été analysé. Et les résultats sont sans appel : c’est aux États-Unis que les prix s’envolent. Un constat qui ne devrait pas plaire aux hôteliers américains.


Fin du suspense, c’est donc à Miami que les vacances Airbnb sont les plus chères. Comptez en moyenne 190 dollars la nuit (soit 166 euros). La ville est suivie par Boston et ses 158 euros puis par Dubaï et ses 158 euros également, par San Francisco et ses 152 euros puis par Reykjavik et ses 150 euros. Hausse spectaculaire, les prix d’un Airbnb dans la capitale de l’Islande ont progressé de 21% en seulement un an.


Et Paris alors ? La capitale française occupe la 25ème place du classement avec ses 96 euros la nuit. Il n’en reste pas moins que les prix de ce type de logement ont augmenté de +7,8% en une année.

Airbnb, une vraie économie ?


Choisir un logement Airbnb pour les vacances ou pour un weekend est-il vraiment avantageux en termes de prix ? La réponse est évidemment oui. En comparaison d’une chambre d’hôtel, le budget peut même être 60% moins élevé. C’est le cas à New York selon Bloomberg. Dans d’autres grandes villes des États-Unis comme Seattle, Los Angeles ou encore San Francisco, le rabais peut aller jusqu’à -40%. Autant dire une belle économie sur le budget vacances ! D’autant que louer un appartement ou une maison Airbnb permet également de profiter de toutes les commodités, comme à la maison. Il est ainsi possible de cuisiner sans se ruiner en restaurants et déjeuners à l’extérieur.


Du côté des États-Unis toujours, c’est à Miami que l’économie est la moins marquée. Entre l’offre hôtelière et un logement Airbnb, elle est de « seulement » -21%. Il faut dire qu’il y a peu de biens disponibles dans la ville. En cause, une réglementation flottante. La ville a effet tout bonnement interdit les locations de courte durée dans les secteurs résidentiels. Mais à force de recours, un tribunal a fait opposition à cette disposition. Devant cette incertitude législative, les propriétaires hésitent à se lancer par peur d’éventuelles complications. Et on le sait, plus l’offre est faible, plus les prix augmentent face à une demande soutenue.


Ainsi, avec des rabais aussi importants, que le futur d’Airbnb emprunte la voie du développement et de la réussite, teintée de quelques tours de force avec les hôteliers et les municipalités…

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers