Immobilier à Paris : la barre des 9 000 euros au m² est-elle dépassée ?

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Les professionnels de l’immobilier à Paris ont quelques difficultés pour accorder leurs violons, à quelques dizaines d’euros près. Certains voient en effet la barre des 9 000 euros au m² franchie, alors que d’autres la frôlent sans la dépasser. Voyons un peu ce qu’il se passe dans la capitale.

Où en sont les prix de l’immobilier à Paris ?


Les prix de l’immobilier à Paris continuent leur folle progression. Ils sont aujourd’hui donnés à 8 940 euros au m² par les notaires franciliens alors que d’autres, comme le réseau national Century 21, affirment qu’ils ont déjà franchi le symbolique pallier redouté des 9 000 euros le m². Pour arriver à ce montant, les tarifs de la pierre parisienne ont progressé de 7,7% entre le premier trimestre 2016 et le premier trimestre 2017. Et l’ascension ne devrait pas s’arrêter là selon nombre de professionnels de l’immobilier. Il se pourrait même, hypothèse seulement, que la hausse des prix sur un an atteigne les 10% fin 2017.

Quelles conséquences pour les acheteurs ?


Avec des prix de l’immobilier à Paris toujours plus élevés, les conséquences se font sentir sur les acquéreurs. L’heure est donc à la concession, sur la superficie en premier lieu. Le bien moyen acheté fait aujourd’hui 51,2m² contre 53m² il y a un an seulement (soit une perte de 1,8m² en 12 mois).


A contrario, le prix médian d’un achat immobilier à Paris a augmenté. Il est de 446 982 euros actuellement, soit une progression de 4,9% en un an.


Malgré des prix de l’immobilier élevés, les acheteurs sont au rendez-vous. Il fallait 66 jours pour vendre un bien il y a un an, il n’en faut plus que 58 à présent.

Qui sont les acheteurs parisiens ?


Évidemment, ces questions budgétaires ont un impact sur le type d’acheteurs. Dans la capitale, les cadres supérieurs et les professions libérales sont les plus représentés parmi les acquéreurs (46%) alors que dans le reste de la France, les employés et les ouvriers sont majoritaires.


Bon à savoir : depuis 2009, les prix de l’immobilier à Paris ont augmenté de +45% contre +9,5% au niveau national. Devenir propriétaire à Paris est donc un luxe qui n’est pas accessible à qui veut.


Reste que pour soutenir la demande, les investisseurs peuvent compter sur la loi Pinel et ses avantageuses conditions de défiscalisation et les primo-accédants sur le PTZ. Des coups de pouce à ne surtout pas laisser passer !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers