Prix de l’immobilier : la hausse freine les acheteurs

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

L’optimisme des acquéreurs perd quelques points dans les sondages. Selon une récente étude de Logic-Immo.com, ils sont 10% de moins à penser que le moment est venu de se lancer dans un achat immobilier qu’il y a un an. En cause ? La hausse des prix de l’immobilier bien sûr, mais pas que…

Pourquoi les acheteurs font grise mine ?


Il y a un an, 81% des sondés affirmaient que le moment était opportun pour acheter un logement. Aujourd’hui, ils sont 71% à le penser selon le dernier sondage de Logic-Immo. Pour révéler ces chiffres, la plateforme a demandé l’avis de plus de 2 000 Français, tous ayant un projet d’acquisition au cours des 12 mois à venir.


Mais alors pourquoi cette baisse de moral chez les acheteurs ? La faute aux prix de l’immobilier semble-t-il ! En effet, après plusieurs mois de hausse, le coût de la pierre commence à freiner les futurs propriétaires. De grandes villes très prisées comme Lyon ou Bordeaux affichent des augmentations importantes (respectivement 7 et 10% sur 12 mois) selon le baromètre LPI/SeLoger. Quant à la capitale, les prix de l’immobilier sont en hausse de +5% sur le seul premier trimestre 2017 selon les chiffres publiés par les Notaires d’Ile-de-France. Paris se prépare même à une situation jamais vue avec des prix de l’immobilier qui pourraient dépasser les 8 800 euros le m² cet été.


La remontée annoncée des taux de crédit immobilier incite également les acheteurs à rester prudents. Ils ont en effet légèrement augmenté depuis la fin d’année 2016. Ainsi, 74% des sondés les jugent propices à l’achat contre 84% un an plus tôt. Il faut tout de même souligner que malgré quelques écarts, les conditions d’emprunt restent largement favorables pour les acheteurs aujourd’hui.

Le poids des prix de l’immobilier sur les acheteurs


Et les acheteurs sentent peser sur leur budget et sur leur projet la hausse des prix de l’immobilier. 51% des sondés en Province affirment qu’ils ressentent cette augmentation directement. Un pourcentage qui grimpe à 70% en région francilienne.


Autre frein à l’achat, le stock qui diminue. Devant l’engouement de ces derniers mois pour la pierre, le nombre de biens disponibles sur le marché a considérablement diminué. Les acquéreurs nourrissent aujourd’hui le sentiment de n’avoir qu’un choix restreint pour devenir propriétaire. Mais de belles affaires restent à faire. Dans le neuf, malgré la hausse des prix, les mécanismes d’aide à l’achat restent très intéressants (PTZ, loi Pinel…). Profitez-en !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers