Prix de l’immobilier à Bordeaux : +11% sur un an

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Les prix de l’immobilier à Bordeaux commencent à inquiéter les professionnels du secteur. Avec +11% sur un an selon la dernière étude de MeilleursAgents.com, la Perle d’Aquitaine est la ville qui a vu ses tarifs le plus augmenter depuis 2012. Et il semblerait même que cette tendance soit vouée à s’accentuer dans les prochains mois. Direction Bordeaux pour quelques explications.

La hausse effrénée des prix de l’immobilier à Bordeaux


Les prix de l’immobilier à Bordeaux ne semblent connaître aucune limite depuis plusieurs années déjà. Entre avril 2016 et avril 2017, ils sont en hausse de +11%. En comparaison de la même période en 2012, ils sont en augmentation de +18,5%. Ces mouvements haussiers sont trois fois supérieurs à Lyon et Toulouse, villes du sud de la France qui ont vu leurs tarifs augmenter constamment ces dernières années.


Entre janvier et avril 2017, les prix de la pierre bordelaise sont en hausse de +7,5%.


Le coût au m² est aujourd’hui établi à 3 386 euros à Bordeaux. Mais il n’est pas rare, dans les quartiers prisés tels que ceux situés aux abords de l’Hôtel de Ville, de voir les prix largement dépasser les 5 000 euros le m².

Les prix de l’immobilier à Bordeaux peuvent-ils encore augmenter ?


Les professionnels de l’immobilier n’évoquent pas, à l’heure actuelle, de spéculation immobilière. Mais les prix de l’immobilier à Bordeaux et le marché sont à surveiller de très près pour anticiper une potentielle surchauffe. Pour être encore plus précis, le marché immobilier ancien reste actuellement mois inquiétant que celui du neuf. Les prix de l’immobilier neuf à Bordeaux ont en effet atteint des sommets.

Les investisseurs à l'assaut de Bordeaux


Si les experts surveillent le marché bordelais, c’est avant tout à cause du type d’acheteurs. Les investisseurs y sont en effet beaucoup plus nombreux que les acquéreurs de résidence principale. Ils représentent 22% des acquisitions. Plus encore, dans le neuf, sur les 5 500 logements vendus en 2016, 70% ont été acquis par des investisseurs.


Seconde population à se tourner vers l’immobilier à Bordeaux, les primo-accédants. Les premiers comme les derniers ne revendent pas leur logement avant de nombreuses années, contribuant à diminuer l’offre disponible dans le parc immobilier bordelais. Et comme tout ce qui est rare est cher, moins il y a de logements à la vente, plus les prix augmentent !


Couplons à cette donnée des projets urbains d’envergure et une très bonne accessibilité de Bordeaux (encore renforcée par l’arrivée de la Ligne à Grande Vitesse cet été) et il y a de fortes chances que les prix de l’immobilier à Bordeaux continuent leur ascension.

Le pouvoir d’achat des Bordelais diminue


La tendance à la hausse des prix pénalise les Bordelais eux-mêmes, locataires en tête. Ceux qui veulent abandonner leur colocation pour devenir propriétaire ont aujourd’hui bien du mal à le faire. MeilleursAgents.com a relevé une baisse de pouvoir d’achat de -5% sur un an pour les habitants.


Nous allons donc surveiller de très près le marché bordelais ces prochains mois…

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers