La triste actualité impacte les prix de l’immobilier à Nice

Mis à jour le 0 Prix de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Selon le dernier baromètre LPI-SeLoger, les prix de l’immobilier à Nice sont en baisse au cours des trois mois qui viennent de s’écouler. Le marché affiche un recul de -3,4% après les récents événements. Le Brexit et les attentats du 14 juillet seraient en effet en cause dans ce contexte immobilier morose. Explications.

Les prix de l’immobilier à Nice à contre-courant


Le marché niçois est connu pour la rareté de ses petites surfaces et son stock très limité. De plus, la municipalité interdit de construire des tours trop imposantes (10 étages maximum). Le manque de foncier et de logements à la vente tirent donc, généralement, les prix vers le haut. Mais ce n’est cette fois pas le cas.


D’une manière plus générale, c’est tout le marché de la Côte d’Azur qui est impacté par cette perte de vitesse.

De bonnes affaires sur le Promenade des Anglais


Alors que les acheteurs étrangers se pressaient encore en début d’année sur la Promenade des Anglais, ils sont de moins en moins nombreux. Dans ce secteur prisé de Nice, les prix sont à la baisse laissant de belles opportunités à saisir. Les prix vont de 4 000 euros le m² à 12 000 euros le m² dans la zone de l’hôtel Negresco. À titre de comparaison, le prix de l’immobilier à Nice moyen est aujourd’hui de 4 066 euros le m². Ce marché est un peu particulier puisqu’il est composé à 90% de résidences secondaires. Autre particularité, les transactions sont généralement payées comptant.

Les conséquences de l’attentat du 14 juillet 2016


La perte de vitesse du marché immobilier à Nice s’explique en partie par l’attentat perpétré le 14 juillet dernier. Nombreux sont les agents sondés par l’AFP à avoir déclaré que les ventes s’étaient multipliées après les événements. Les propriétaires, choqués, voulaient en effet se débarrasser de leur logement. Les professionnels ont également fait face à de multiples annulations de transactions. Enfin, il semblerait que les agents assurent de moins en moins de visites. Les acheteurs étrangers ont en effet délaissé Nice, à l’exception des investisseurs scandinaves. Sachant qu’avant les événements, la Promenade des Anglais voyait une clientèle à 60% étrangère, on saisit rapidement le manque à gagner.


D’autres professionnels affirment également que le Brexit est en cause dans le ralentissement du marché. Les compromis de vente ont en effet été mis à mal avec les Britanniques.
Conjoncture immobilière et fiscale ou actualité, les causes certaines de la baisse des prix de l’immobilier à Nice sont difficiles à définir. Mais une certitude cependant : le marché niçois n’est pas au meilleur de sa forme…

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers