Immobilier : cap sur le recrutement dans le secteur du bâtiment

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
L’activité des entreprises du bâtiment prend de la vitesse. Après une période d’arrêt forcé ou presque, le secteur est optimiste pour les mois à venir. Les sociétés interrogées par l’Insee sont même très nombreuses à envisager des recrutements au cours des trois prochains mois pour faire face à la hausse prévue de l’activité dans le secteur de l’immobilier.

Les acteurs du bâtiment ont le moral


Il faut l’avouer, les nouvelles économiques ne sont pas des plus réjouissantes. Le taux de chômage s’est envolé et la dette s’est creusée pendant et après la crise sanitaire sans précédent qui a touché le monde, et particulièrement la France, très durement. Cependant l’économie française observe depuis quelques jours une tendance positive et le climat des affaires note un rebond économique historique. Encourageant donc.

D’autant plus que les acteurs du bâtiment, dont l’activité a été mise au point mort ou presque pendant la période de confinement, ont le moral. Et on le sait, quand l’immobilier va, tout va ! L’Insee met en effet en avant l'optimisme des professionnels du secteur que la crise du Covid-19 encourage aujourd'hui à repartir de plus belle.

Plus de recrutements dans le secteur du bâtiment


Et ce moral au beau fixe ou presque se traduit par une volonté de recruter de la part des chefs d'entreprise du bâtiment. Au mois de juin, ils sont plus nombreux à indiquer une activité croissante et une volonté voire un besoin de recruter au cours des trois mois à venir.

Même si les carnets de commande sont encore moins chargés qu'en période classique dans certaines sociétés, les entreprises veulent recruter et lancer une dynamique positive pour ce second semestre 2020. "Si les nouvelles commandes sont sans doute plus rares qu’à l’accoutumée, un stock de commandes engrangées perdure", affirme l’Insee. Ce stock est actuellement affiché à 8 mois contre 5,7 mois pour la moyenne durée.
 
Autre élément d'optimisme, seul un tiers des entrepreneurs n'ont aujourd'hui pas la capacité de faire grandir leur activité suite à un manque de main d'œuvre. Une proportion jamais observée depuis deux ans.
 
Enfin, après un véritable effondrement en avril dernier du moral des acteurs du bâtiment, le solde d'opinions affiché entre les optimistes et les pessimistes est enfin positif selon l'Insee toujours. L'Institut met cependant en garde face à des chiffres un peu moins révélateurs qu'à l'habitude, faute à un contexte encore dégradé.  

Les éléments manquants de l'étude de l'Insee pour le bâtiment

 
Si cette étude est évidemment révélatrice d'une tendance générale, certaines données sont absentes pour avoir une idée précise du contexte actuel. On pense notamment aux délais de paiement, aux situations relatives à la trésorerie des sociétés ou encore aux difficultés rencontrées pour recruter. Lors de la dernière enquête de l'Insee, la totalité de ces indicateurs étaient au rouge.
 
Face à une situation encore fragile, le président de la Fédération Française du Bâtiment demande l'application d'un plan de relance dans les plus brefs délais. Sans quoi, entre 100 000 et 200 000 emplois seront compromis dans le secteur du bâtiment selon la FFB.  "Les surcoûts liés à la reprise de l’activité doivent impérativement être partagés par tous, affirme Olivier Salleron. Il en va de la survie des entreprises et donc du maintien de l’emploi des salariés dans les territoires".
 
Pour terminer sur une note positive, Julien Denormandie a récemment twitté : "La reprise est là. Dans le bâtiment, 93% des chantiers ont repris. Notre priorité : continuer à accompagner les acteurs de cette bonne dynamique. J'en appelle aujourd'hui aux Français : vous pouvez faire confiance à vos artisans. Ils sont là pour vous, en toute sécurité".
 
Avez-vous prévu de mener des projets immobiliers cette année ?
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers