L’intelligence artificielle : une menace pour les notaires ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

L’intelligence artificielle est partout. Elle révolutionne nos usages, automatisant nombre de process et laissant une question en suspens : l’IA pourrait-elle remplacer les hommes dans le milieu professionnel ? Est-elle prête à investir le monde du travail à toutes les échelles ? C’est une question que se pose notamment l’une des professions phares de l’immobilier : les notaires. Ce métier est-il voué à disparaître en même que l’intelligence artificielle se développe ? Réponse éclairée par une récente étude menée et publiée par Immonot, premier portail immobilier des notaires.

Petite définition de l’intelligence artificielle


Pour faire simple, très simple même, l’intelligence artificielle est une technologie qui implique qu’un programme apprend des situations récurrentes. Cela signifie que la réaction identique d’un utilisateur face à une situation donnée peut être apprise et retranscrite par l’algorithme.


La raison d’être de l’IA est de faciliter et d’automatiser nos tâches. On gagne ainsi du temps et de l’énergie en délégant ces petits riens souvent très chronophages. Nous sommes ici sur les B.A.-BA de l’intelligence artificielle qui peut évidemment aller beaucoup plus loin que des scénarios déjà établis. On parle aujourd’hui de deep learning, un sujet à part entière.

Comment les notaires perçoivent l’intelligence artificielle ?


Venons-en à présent au fait : l’intelligence artificielle est-elle une menace pour les notaires ? C’est ce qu’a cherché à comprendre le site Immonot dans une étude sur « la perception de l’intelligence artificielle par les notaires » menée fin 2018 auprès de 400 notaires.


Voici les chiffres-clés révélés par l’étude :


• 84 % des notaires affirment que l’intelligence artificielle sera bénéfique pour la productivité de leur étude,
• 80 % des notaires affirment qu’ils auront toujours leur place même si l’intelligence artificielle se développe.
Mais sur quelles tâches l’IA pourrait être utile pour les notaires ?
• Pour préremplir des documents,
• Pour valider des dossiers,
• Pour analyser les données des clients,
• Pour gérer les données des clients,
• …


Pour résumer, l’intelligence artificielle pourrait permettre de grandement soulager les notaires de l’administratif quotidien.


La première attente des notaires est donc que l’IA devienne un allié, un assistant pour venir à bout des piles de papiers. La seconde concerne l’assistance aux clients. Là encore, le gain de temps pourrait être considérable : un chabot (robot conversationnel) qui répondrait aux questions les plus fréquentes à leur place représenterait un précieux adjuvant. Tout le monde gagnerait ainsi en efficacité.

Les réticences des notaires à l’encontre de l’intelligence artificielle


Alors que nombre de notaires voit positivement l’IA, d’autres ne sont pas de cette avis. Selon l’étude Immonot toujours, 72,4% des interrogés, estiment que l’intelligence artificielle menace leur profession. Un pourcentage vraiment important. Imagé autrement, cela représente 7 notaires sur 10 réfractaires à l’automatisation, à l’IA mais aussi aux technologies de sécurisation.


Les notaires qui se prononcent en défaveur de ces évolutions évoquent non seulement la possibilité de perdre leur travail (pour tout ou partie) mais également des services proposés moins complets, moins qualitatifs, plus pauvres en somme. Concernant les robots conversationnels, ils ne peuvent se substituer à un vrai notaire avec sa psychologie et ses conseils personnalisés car ils ne prennent pas en compte les spécificités des situations. En somme un algorithme déshumaniserait la profession. Pour le métier de notaire, la standardisation n’est pas une option acceptable.

Intelligence artificielle et notaires : une possible relation gagnant-gagnant ?


L’étude Immonot démontre cependant que les notaires sont enclins à ménager une positive relation avec l’intelligence artificielle plutôt qu’à entrer en confrontation. Ils se disent prêts à se former à l’IA pour 93,5% et à collaborer pour 69% d’entre eux. Il semblerait que travailler intelligemment avec les nouveaux technologies soit la position la plus sage à adopter pour les notaires, mais également pour tous les professionnels de l’immobilier. Pourquoi se priver d’outils qui peuvent faire gagner un temps considérable, un temps qui peut justement être redistribué différemment, pour créer une meilleure relation client par exemple.


Vous êtes notaire ? Que pensez-vous du développement de l’intelligence artificielle et de sa possible intégration dans votre quotidien ?


Source : immo2.pro

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers