Menu

L'immobilier, une histoire de femme ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Les femmes s'engagent-elles davantage quand il s'agit d'immobilier ? C'est ce que semble démontrer une étude réalisée en ligne auprès de 600 propriétaires immobiliers âgés de 25 à 60 ans (système CAWI (Computer-Aided Web Interview)). Elles se montreraient plus actives, prenant largement part aux décisions. Deux profils comportementaux se dessinent en fonction de la situation familiale. Explications.

La femme seule ou avec un enfant s'engage dans un achat immobilier

L'étude permet de définir le profil immobilier de la femme célibataire. Deux caractéristiques principales ressortent. La première est l'engagement rapide dans l'achat d'une résidence principale. En effet, les femmes célibataires sans enfant deviennent propriétaires à 29 ans contre 32 ans pour les hommes. Avec un enfant, les femmes s'engagent en général vers 35 ans contre 38 ans pour les hommes. Et pourtant, un écart de salaire en défaveur des femmes est encore constaté aujourd'hui (3 757€ de salaire moyen pour une femme sans enfant contre 4 100€ pour un homme ; 4 063€ contre 4 349€ pour une femme et un homme avec un enfant).

Mais l’écart de salaire ne décourage pas les femmes d’emprunter. En effet, la deuxième caractéristique qui dessine le profil immobilier d’une femme seule ou avec un enfant est l'engagement dans un crédit même si les revenus et l'apport personnel sont inférieurs à celui d'un homme. Le montant emprunté pour une femme serait sans enfant de 194 666€ contre 193 863€ pour un homme ; avec un enfant, la femme emprunterait en moyenne 200 542€ contre 197 447€ pour un homme dans la même situation. Concernant l'apport, il est moins élevé pour les femmes : 12 000€ pour une femme sans enfant contre 15 000€ pour un homme.

La femme en couple s'investit pleinement dans les recherches et la prise de décisions

Les femmes en couple s'investissent davantage que les hommes dans les recherches de biens immobiliers à louer ou à acheter. Elles consultent les sites d'annonces immobilières à 56% contre 44% pour les hommes, un écart moins important si on considère les recherches sur Internet : 51% pour les femmes contre 49% pour les hommes. Une étude Meilleurtaux.com montre que plus elles sont jeunes, plus cet investissement est important : 53,7% des femmes en couple entre 25-34 ans déclarent avoir trouvé le bien contre 45,7% chez les 35-49 ans. L'écart diminue avec l'âge ; à partir de 50 ans, la recherche se fait à deux.

Les femmes en couple prennent largement part à la décision finale d'achat. Là encore, plus elles sont jeunes, plus elles influencent voire prennent la décision d'achat : chez les 25-34 ans 66,7% prendraient cette décision. Pour les tranches d'âge suivantes, c'est le couple qui décide à 69,2%.

Le constat est identique pour la recherche de financement : 56,7% des femmes de 25-34 ans négocient avec les banques contre 7,5% pour les hommes. Pour les 35-49 ans, les taux sont de 50% pour les femmes et 10% pour les hommes. Les femmes seraient plus prudentes en termes de budget (24% sont prêtes à le dépasser contre 39% des hommes). 

Les femmes accordent également plus d'importance que les hommes à la localisation, au changement d'environnement et au choix d'un logement adapté. Des critères qui favorisent leur prise de décision mais surtout qui peuvent expliquer leur investissement. L'immobilier, une histoire de femme, oui peut-être parce qu'elles sont en quête d'un « logement qui leur correspond » avant tout…

Et vous, pensez-vous que les femmes sont plus attentives à la sélection de leur logement ? Quels sont vos critères dans la recherche d’un bien immobilier à acheter ou à louer ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
533 avis clients