Quand l'immobilier génère des emplois

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture
Du plus évident au plus surprenant, de nombreux métiers sont liés à l'immobilier. Les marchés de l’existant et de l’ancien mobilisent des acteurs experts, chargés de promouvoir les offres et de répondre aux demandes des acquéreurs, des investisseurs, des locataires, des promoteurs... L’aspect juridique des transactions appelle également une multitude d'emplois. Mais c’est le marché de l’immobilier neuf qui propose la plus grande diversité de métiers, allant de la construction à l’entretien en passant par la commercialisation des biens. 

Des métiers relatifs à l’immobilier en tension


Alors que le marché du travail français stagne et affiche un fort taux de chômage, le secteur de l’immobilier a pourtant bien du mal à recruter. Fin 2018 en France, le taux de chômage était de 8,8% en légère baisse sur un an (-0,3 point) alors que, selon les experts du recrutement immobilier, 78% des acteurs du secteur recrutent. Plus encore, selon la plateforme Recrutimmo, leader des recrutements immobiliers, 75% des recruteurs ont des difficultés à trouver des candidats adaptés à leurs besoins. Ce sont tous les champs d’expertise qui sont touchés et toutes les étapes de la "vie" d’un bien immobilier, de la promotion à la gestion, en passant par la transaction et la construction.

C’est pourquoi les entreprises n’ont d’autres choix que de s’ouvrir à tous les types de profils. En témoigne la directrice des ressources humaines de Foncia qui indique devoir "s’ouvrir à d’autres profils, y compris des personnes en reconversion professionnelle".

De nouveaux parcours sont alors mis en place à l’arrivée d’un collaborateur, en y intégrant une formation plus importante. Les entreprises doivent également mettre en place des actions pour fidéliser leurs collaborateurs et réduire le turnover. 

Qui sont les nouveaux travailleurs de l’immobilier et d’où viennent-ils ?


Pour se former à l’immobilier, plusieurs solutions existent. Si une partie des candidats du secteur de l’immobilier sont des autodidactes, d’autres ont fait le choix de suivre une formation. Des écoles comme l’ESPI (École Supérieure des Professions Immobilières) sont présentes partout en France pour fournir aux étudiants une formation à l’immobilier de qualité. Certaines universités proposent également des cursus pour se former à ces métiers. Enfin, des organismes permettent de se former en parallèle d'un travail existant ; c’est notamment le cas du CNAM.

En août 2018, Enderby a réalisé une étude sur les candidats recherchant un emploi dans le secteur de l’immobilier. Il en ressort que la majorité sont des femmes (69%) et que la moitié d’entre elles a un niveau d’étude compris entre Bac +2 et Bac +4 (52%). Il est également très intéressant de constater que la moitié des candidats n’a aucune expérience ou presque dans l'immobilier.
Le secteur de l’immobilier est donc un marché en plein expansion qui connait une véritable pénurie de main-d’œuvre. En effet, il génère un nombre important d’emplois, allant de la gestion à la construction en passant par la vente. L’enjeu pour les professionnels de l’immobilier est donc de former de nouvelles générations de professionnels capables de s’intégrer et de s’adapter rapidement à ce marché.

Vous envisagez une reconversion professionnelle dans le milieu de l’immobilier ou vous l’avez déjà opérée ? Racontez-nous votre expérience en commentaire ! 
 
TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers