Mobilité et immobilier : et si on changeait d'air ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Les Français ont la bougeotte. C’est ce que révèle un récent sondage BVA. La preuve ? Un salarié sur quatre a élu résidence dans sa région depuis moins de trois ans, un sur cinq souhaite en changer dans les années à venir. Et évidemment, qui dit déménagement dit impact sur le marché immobilier ! Surtout à l’heure des taux de crédit au plancher. Zoom sur une tendance qui allie mobilité et immobilier.

La mobilité ? Une question de cadre de vie pour les Français

Mais pourquoi les Français sont-ils enclins à déménager ? Qu’est-ce qui les motive lorsqu’il s’agit de changer de région ? En tête des réponses à ces questions : la qualité de vie. 47% des sondés ont répondu avoir changé de région pour accéder à une meilleure qualité de vie quand 66% de ceux qui envisagent de déménager évoquent le même motif.

Les plus enclins à changer de localité sont les habitants d’Ile-de-France (34% ne souhaitent pas rester dans leur région) et les personnes de plus de 35 ans.

Mais qu’est-ce qu’une meilleure qualité de vie ? Quand les Français veulent changer de région, ils veulent se rapprocher de la nature, des transports en commun mais surtout trouver un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle. Rien d’étonnant alors à la volonté des Franciliens de quitter leur région dans laquelle, bien souvent, les trajets pour se rendre au travail sont particulièrement chronophages.

En fin de liste des raisons que poussent les sondés à déménager, on retrouve les prix de l’immobilier : déménager pour trouver un logement moins cher permet ainsi de faire de la mobilité un vecteur d’économie.

Mobilité et travail : un lien incontournable

Et évidemment, quand il s’agit de changer de lieu de vie, les raisons professionnelles sont largement évoquées. 40% des sondés qui ont décidé de délaisser leur région ont en fait été mutés ou délocalisés dans le cadre de leur travail. La mobilité est donc étroitement liée à la carrière professionnelle. Et parmi les interrogés, 32% seraient prêts à tout quitter pour ces mêmes motifs.

Quant à ceux qui veulent déménager dans les trois ans, 66% seraient enclins à changer d’emploi. Et ce n’est pas tout. Pour cela, 64% pourraient faire du home office, 47% devenir chef d’entreprise et 47% seraient même prêts à accepter un salaire plus bas.

L’immobilier n’est jamais très loin dans la mobilité

Un salarié qui déménage doit impérativement se reloger, que cela soit en location ou en réalisant un achat immobilier. Dans les deux cas, les Français ont tendance à privilégier les mêmes régions, celles au cadre de vie le plus agréable. Parmi celles-ci, on retrouve la Bretagne et la Nouvelle-Aquitaine pour 10% des sondés, l’Occitanie pour 12% et la région PACA pour 14%. Sans surprise, ces régions sont celles où les prix de l’immobilier ont tendance à augmenter. La forte demande les fait immanquablement grimper.

Alors les Français qui changent de région ont de plus en plus tendance à se tourner vers un achat immobilier. En effet, les taux très bas font de l’achat immobilier une vraie opportunité. L’un des scénarios possibles ? Investir dans sa région d’origine et louer sa résidence principale pour se rendre compte si, oui ou non, cette nouvelle vie est adaptée aux attentes. Une solution qui pourrait vous séduire ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers