L'achat immobilier plus engageant que le mariage ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

De grandes étapes rythment souvent la vie de chacun : CDI, mariage, enfants ou encore achat immobilier. Et selon un sondage réalisé par l’IFOP pour le Figaro Immo, pour 34% des interrogés l’achat immobilier est plus engageant que le mariage et que l’obtention d’un CDI. Les sondés ont mis en avant différents critères pour expliquer cette réponse. En tête de liste, c’est la partie administrative qui semble être une réelle étape à franchir, mais aussi le fait de souscrire un emprunt qui engage sur plusieurs années (18 ans en moyenne). Alors qu’en est-il vraiment ? L’achat immobilier est-il vraiment si engageant et quelles sont les étapes à concrétiser pour le finaliser ?

Achat immobilier et budget, plus ou moins engageant que le mariage ?


On vous le dit tout de suite, vous ne pourrez pas rompre avec votre banquier ! Il vous demandera de le rembourser à l’euro près ! Plaisanterie mise à part, le budget est réellement un des facteurs d’engagement de l’achat immobilier. Selon le sondage de l’IFOP, 44% de français attendent de connaître leur budget pour entamer une démarche d’achat immobilier. Avec la baisse des taux d’emprunt et la hausse des prix de l’immobilier, il devient de plus en plus important de bien négocier son prêt pour s’engager sur une longue durée, mais aussi pour avoir les conditions les plus favorables possibles.


Cependant, ce facteur engageant ne semble pas freiner l’engouement des Français puisque pour l’année 2017 la barre du million d’achats immobiliers a été approchée avec 986 000 actes de vente sur le territoire. En revanche, seulement 228 000 mariages ont été célébrés, et ce nombre est en baisse constante (305 234 en 2000 à titre de comparaison). L’acte d’achat immobilier est très engageant donc, mais pour autant il n’est pas effrayant au point de ne pas franchir le pas.

Achat immobilier et mariage, le processus de désengagement


Par définition, si l’on s’engage c’est que l’acte est sur la durée (voir l’éternité...). Cet acte paraitra alors plus ou moins engageant selon s’il est facile de s’en désengager ou non. Pour le mariage, le processus est plutôt bien connu, selon le contrat choisi initialement, les conjoints pourront séparer leurs biens en deux parts égales grâce à un divorce. Concernant l’immobilier, ça se complique. Pour se séparer d’un bien immobilier il vous faudra en premier lieu trouver un acheteur. Dans l’idéal la vente de votre bien doit vous permettre de couvrir vos frais, c’est-à-dire de rembourser le capital restant du de votre prêt en totalité, et pourquoi pas, d’avoir un apport pour un achat suivant.


En somme, plus difficile de se séparer d’un appartement que de son conjoint ! L’acte d’achat est évidemment un acte engageant. L’est-il plus qu’un mariage, la réponse est laissée à l’appréciation de chacun. En revanche, certaines étapes sont à bien considérer pour ne pas se tromper et pouvoir, si besoin, se désengager plus facilement.


Pour vous, quel est le plus engageant ? Mariage ou achat immobilier ? On attend vos commentaires. :-)

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers