La vente de logements neufs à Bordeaux double en deux ans

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Depuis la fin du troisième trimestre 2017, une forte pression se fait sentir sur l’offre immobilière à Bordeaux. La hausse des ventes sur la métropole crée un réel impact sur le marché et plus spécialement sur les prix. Selon l’OISO, (l’observatoire Immobilier du Sud-Ouest), la ville de Bordeaux comptait 724 ventes en 2015 pour 1 341 en 2017. Cette importante progression du secteur représente un challenge de taille pour les promoteurs qui s’efforcent de répondre à la demande croissante des futurs propriétaires.

Plus de 5 000 ventes de logements neufs à Bordeaux en 2017

 

Sur l’ensemble de la région bordelaise, jusqu’à Arachon, 1 680 ventes de logements neufs ont été recensées au cours de ce troisième trimestre. Ce chiffe représente une hausse de 7% en comparaison de l’année 2016 et de 89% depuis 2015. Les ventes de logements neufs à Bordeaux explosent donc en cette fin d’année, ce qui rapporte le nombre de ventes total à plus de 5 030 sur l’année. Concernant la zone Bordeaux métropole uniquement, ce sont plus de 4 200 ventes qui ont été enregistrées depuis le début de l’année, +16 % par rapport à 2016. Cette progression est majoritairement due aux propriétaires-occupants qui tirent le marché vers le haut. Par ailleurs, les ventes liées aux investisseurs reculent de 11%. Malgré tout, les investisseurs restent majoritaires et représentent encore 6 acheteurs sur 10 à la fin du troisième trimestre.

La poussée des ventes de logements neufs à Bordeaux exerce une forte pression sur les prix

 

D’importantes disparités sont à souligner sur les différents secteurs de Bordeaux-Métropole. Découpée en quatre zones (Bordeaux, rive droite, rive gauche et rive gauche nord), la ville affiche des prix ainsi que des taux de ventes divergeant sur ces secteurs. Il faut désormais compter en moyenne 4 200€/m2 sur Bordeaux, 3 780€/m2 pour la rive gauche sud et nord et 3 320€ sur la rive droite. Une hausse de prix de 6,4% qui correspond à un prix de vente moyen des logements neufs sur bordeaux (toutes zones confondues) de 3 870€/m2 hors stationnement. Ce phénomène s’explique par la forte demande sur l’agglomération bordelaise qui représente 30% des ventes de janvier à septembre 2017.

Des stocks limités qui pourraient stopper les ventes de logements neufs à Bordeaux

 

Le marché de l’immobilier neuf dispose en général de 9 à 12 mois de stock avec une limite critique fixée à 6 mois. D’après l’OISO, l’offre présente à Bordeaux représenterait seulement 5 mois de commercialisation. La ville enregistre donc une chute de 24% comparé au troisième trimestre 2016 sur Bordeaux métropole. Une situation critique encore plus marquée sur le bassin d’Arcachon (-34%) avec 4 mois de stock théorique de vente. Les ventes de logements neufs tendent à se concentrer sur l’agglomération bordelaise, ce qui pourrait en partie expliquer l’importante pression exercée sur les prix. Cependant ce sont les communes de la rive gauche sud qui subissent le plus de tensions (30% des ventes pour 23% de l’offre).

Afin de faciliter l’accès au logement pour tous, la ville de Bordeaux se penche sur des solutions durables dans le but de limiter la flambée des prix de l’immobilier. Pour cela, Jacques Mangon, spécialiste urbanisme à la métropole, propose d’établir de nouvelles typologies d’appartements, en diminuant les surfaces des pièces pour répondre aux prix du marché. L’autre moyen envisagé serait de limiter les places de parking en sous-sol afin de réduire les coûts de construction.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers