Immobilier neuf à Toulouse : un marché toujours aussi dynamique

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

A Toulouse, les ventes de logements neufs continuent de progresser tout en se recentrant sur le centre-ville. Le coeur de la ville rose attire de plus en plus d’acquéreurs qui tendent à délaisser les zones urbaines périphériques. Cette fin d’année marque de belles performances pour le marché de l’immobilier neuf à Toulouse, avec des ventes en continuelle progression.

Les belles performances du marché de l’immobilier neuf à Toulouse

 

D’après l’observatoire de l’immobilier à Toulouse, les derniers chiffres du marché de l’immobilier neuf sont encourageants. Les réservations en milieu urbain augmentent de 3% au troisième trimestre et de 5% sur les douze derniers mois. Au total, 1 612 logements neufs ont été vendus sur les trois derniers mois. Ces chiffres optimistes sont encore meilleurs à Toulouse, puisque le troisième trimestre marque une augmentation des ventes de 23% contre 18% en 2017. Ce qui représente environ 7 550 logements neufs vendus sur l’ensemble de l’année dans la totalité de la métropole dont 3 600 en centre-ville.

Des investisseurs conquis par le marché immobilier neuf à Toulouse

 

Les investisseurs sont eux aussi friands de la ville rose et représentent 74% des acquisitions sur l’ensemble du territoire au troisième trimestre. Cependant, une légère baisse de 2% est à noter pour les ventes aux accédants à la propriété au troisième trimestre. Un résultat peu inquiétant comparé à l’ensemble des douze mois qui viennent de s'écouler. Ils affichent une hausse de + 10%. Une remarquable progression du marché immobilier neuf à Toulouse qui s’explique par le dynamique PLU de la ville et par un dispositif présent uniquement sur le secteur toulousain destiné à soutenir l’accession maîtrisée. Cette aide donne accès à des logements aux prix inférieurs de 20% à ceux du marché.

Un recentrage du marché de l’immobilier neuf à Toulouse centre

 

Une petite inquiétude s’installe néanmoins sur le territoire urbain, causée par le recentrage des acquisitions sur le centre-ville. Ce troisième trimestre marque une forte baisse (-4%) avec 1 600 habitations misent en vente. Malgré tout, le dynamisme reste stable sur l’ensemble de l’année. Avec 5 628 lots à la vente fin septembre, l’offre commerciale de la ville a chuté de 2 % par rapport au deuxième trimestre 2017. Si cette baisse est à observer en périphérie du centre-ville, il n’en est rien en ce qui concerne les ventes dans Toulouse même. En effet, une progression de 26% est enregistrée au troisième trimestre en comparaison de l’année précédente et l’offre commerciale croît de 6% en comparaison à fin juin. Cette forte demande pourrait probablement influer sur le prix de l’immobilier dans le secteur, avec une augmentation de 3% sur l’ensemble de la ville. Si vous souhaitez acquérir un logement neuf il faut désormais compter en moyenne 3 553 €/m2 dans l’air urbaine toulousaine, et environ 3 652 €/m2 dans le centre de Toulouse.

Si le marché de l’immobilier neuf à Toulouse se porte bien, la ville de Montpellier est elle-aussi très dynamique. Ces deux métropoles mènent un match serré qui, selon le cabinet Adéquation, serait remporté par Montpellier, avec une hausse de 26% des ventes en comparaison de 2016.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers