Le secteur des travaux publics en grande forme

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

L’optimisme des professionnels du secteur des travaux publics fait plaisir à voir. Ils assurent en effet qu’après une très bonne année 2017, 2018 sera elle-aussi fructueuse. Ils tablent même sur une activité en hausse de +4% l’année prochaine, due principalement aux différents chantiers menés dans le cadre du Grand Paris Express.

Le secteur des travaux publics « optimistes pour la première fois depuis 10 ans »


Les professionnels du secteur des travaux publics l’affirment, ils sont « réellement optimistes pour la première fois depuis dix ans ». Une bonne humeur qui est en partie puisée dans la prévision de croissance de +4% pour 2018. Il faut dire que depuis début 2017, les commandes ont d’ores et déjà progressé de +7,6% sur l’ensemble du territoire. Pourquoi ? Principalement grâce aux multiples chantiers menés dans le cadre du Grand Paris. Ils représentent une part importante de cette dynamique selon la FNTP (Fédération nationale des travaux publics).


Pour 2018 et ses +4%, le Grand Paris devrait peser pour 1,2 point de croissance, soit 500 millions de chiffre d’affaires supplémentaire en comparaison de 2017. Un vrai record. Au total, le projet du Grand Paris, qui est à ce jour le plus important d’Europe en termes d’infrastructures, demandent 25 milliards d’investissements sur une période de 10 à 15 ans.


Si le Grand Paris est un levier très important dans le dynamisme du secteur des travaux publics, d’autres métropoles régionales contribuent également à sa croissance. Nombreuses sont en effet celles qui mènent de vastes projets liés à leurs transports urbains.

Plus d’emplois pour le secteur des travaux publics en 2018


Et la positive conséquence de ce dynamisme est la création d’emplois pour le secteur. Pour la première fois depuis sept ans, 2018 devrait permettre de créer des emplois permanents nets. Une très bonne nouvelle lorsque l’on sait que 30 000 postes ont été supprimés depuis 2008. Il faut dire que la main d’œuvre est on ne peut plus nécessaire pour satisfaire les besoins du Grand Paris. Des difficultés de recrutement se font d’ores et déjà sentir en Ile-de-France et dans les grandes villes françaises.

Une amélioration constante du moral des entrepreneurs


Grâce à ces signaux encourageants, les entrepreneurs ont le moral au beau fixe depuis quatre trimestres maintenant. Ils ont confiance en leur activité et sont rassurés quant à leurs clients privés mais également publics (collectivités locales en tête). Aujourd’hui, les collectivités locales représentent 41% de l’activité global des sociétés de travaux publics.
Conséquences directes : les appels d’offres pour les marchés publics étaient en hausse de +3,2% sur un an fin septembre 2017.

 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers