Achat immobilier : pourquoi les Français sont bloqués ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Alors que les Français se montrent relativement optimistes quand on leur parle de l’économie du pays, il semble que certains facteurs les freinent encore dans leur projet d’achat immobilier. Attentistes en cette fin d’année 2017, essayons de comprendre ces blocages auxquels une majorité de potentiels acheteurs se sont retrouvés confrontés.

Moins de Français candidats à l’achat immobilier


C’est ce que démontre une récente étude mandatée par le courtier Cafpi à l’IFOP. Il en ressort que malgré l’optimisme grandissant des Français au regard de la situation économique, l’achat immobilier est quant à lui freiné. Aujourd’hui, les sondés sont 48% à penser que la crise économique sévit en France. Ils étaient 65% en juin 2016. Le pourcentage a donc nettement diminué. Un optimisme que l’on ne retrouve pas lorsqu’il s’agit de mener un projet d’achat immobilier.


Un tiers seulement des interrogés pensent qu’il est facile et accessible de devenir propriétaire actuellement, contre 40% il y a six mois de cela. Les intentions d’achat baissent également de 32% à 28% sur la même période. Ce pourcentage est valable pour l’acquisition d’une résidence principale. Les intentions d’acheter une résidence secondaire ou de réaliser un investissement locatif sont identiques à celles du semestre dernier.

Pourquoi les Français ne se lancent pas dans un achat immobilier ?


Les facteurs qui bloquent les sondés sont pluriels. Le premier reste les frais de notaire trop élevés suivis par la multiplicité de dépenses à engager pour devenir propriétaire pour deux tiers des interrogés.


Les Français pointent ensuite du doigt le manque de réactivité des banques et les taux d’intérêt moins attractifs qu’il y a quelques mois. Les prix de l’immobilier trop élevés sont également mis en avant pour justifier l’attentisme des sondés.

Une politique du Logement qui effraye


Alors que 16% des interrogés seulement connaissent le nom du ministre du Logement, les Français n’ont qu’une mince confiance en la politique qu’il mène. Plus encore, 47% pensent que les annonces faites ces derniers mois impacteront négativement le marché immobilier.


Si Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires en charge de la politique du Logement, entendait les Français (31% des sondés), ils lui demanderaient de favoriser les emprunts pour les salariés employés en CDD ou en intérim et pour les non-salariés. Beaucoup de sondés dans cette situation sont aujourd’hui dans l’incapacité de souscrire un crédit et donc, de réaliser leur achat immobilier.


Et vous ? Êtes-vous passé à l’action ? Avez-vous mené votre projet immobilier ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers