PTZ : carton plein en 2016

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le PTZ ou Prêt à Taux Zéro a la cote auprès des acheteurs. Chaque année, ils sont plus nombreux à le solliciter, puis à en bénéficier pour devenir propriétaire en France. Selon les derniers chiffres publiés après analyse du marché, le Crédit Foncier affirme même qu’entre 2015 et 2016, deux fois plus de PTZ ont été accordés. Explications.

Le PTZ en résumé


Dans sa version actuelle, le PTZ permet aux ménages de financer une partie de leur achat à taux zéro (jusqu’à 40%). Ils doivent pour cela respecter quelques conditions, à savoir :


• Ne pas avoir été propriétaire depuis deux ans
• Ne pas dépasser les plafonds de ressources
• Acheter un logement neuf ou ancien à rénover (sous conditions de travaux)
• Compléter le PTZ par un crédit principal pour financer le bien


Le montant du PTZ dépend donc du prix du logement, des ressources de l’emprunteur et de la zone géographique du bien.

Le nombre de PTZ doublé entre 2015 et 2016


C’est ce qu’affirme le Crédit Foncier. Entre 2015 et 2016, le nombre de bénéficiaires du PTZ aurait été multiplié par deux. Pour la seule année passée, 114 943 achats ont été en partie réalisés grâce au Prêt à Taux Zéro, soit 98% de plus qu’en 2015.


Plus en détails, 26 300 projets immobiliers ont été financés dans l’ancien grâce au PTZ en 2016 et 88 600 dans le neuf (77%). Les ménages ont bénéficié de 64 395 euros à taux zéro en moyenne en 2016, soit une augmentation de +71% en comparaison de 2015.

Qui sont les bénéficiaires du PTZ en 2016 ?


Le Prêt à Taux Zéro est très largement sollicité par les jeunes ménages. La moyenne d’âge des emprunteurs bénéficiaires du PTZ est de 34 ans. Plus largement, 77% ont moins de 40 ans. Côté ressources, on le voit, de nombreux foyers ont leur chance de devenir propriétaire. En effet, plus de la moitié des emprunteurs profitant du PTZ gagne moins de 30 000 euros par année.

Le PTZ toujours sur la scène immobilière en 2018


Le gouvernement a laissé planer le doute quelques mois, avant d’annoncer que le PTZ serait maintenu et reconduit en 2018, pour quatre ans. Mais attention, les conditions appliquées vont changer. Le dispositif d’aide à l’achat sera recentré dans les zones tendues, à savoir celles où la demande est plus forte que l’offre dans le cas d’un achat immobilier neuf. Le PTZ peut également être sollicité pour un achat dans l’ancien. Il sera, dans ce cas, réservé aux communes moyennes et rurales.


Si vous souhaitez profiter de la version actuelle du PTZ, c’est le moment de vous lancer !

 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers