Logements Airbnb à Paris : une bataille de chiffres entre Bordeaux et la plateforme

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Combien de logements Airbnb à Paris sont vraiment disponibles à la location ? C’est la question qui fait débat ces derniers jours. L’enjeu ? Déterminer si oui ou non les mesures prises pour encadrer les plateformes de location de courte durée sont vraiment efficaces. Tentons de comprendre le débat.

Les logements Airbnb à Paris sont-ils mieux encadrés par les nouvelles mesures ?


Depuis des mois, voire des années, la Ville de Paris mène une bataille acharnée pour lutter contre le phénomène désormais appelé « l’airbnbisation ». C’est-à-dire ? Le fait que le nombre de logements Airbnb à Paris augmente de manière exponentielle. Si la Mairie affirme que les mesures prises sont efficaces, elle connaît certains détracteurs.


C’est le cas de Matthieu Rouveyre, vice-président de la région Aquitaine, qui estime que les logements Airbnb à Paris sont toujours plus nombreux, remettant en cause l’efficacité des mesures. Mais sur quelles données cet élu s’appuie-t-il pour légitimer ses dires ? Il semblerait qu’il ait collecté des renseignements sur le site Airbnb lui-même, en passant au crible les offres disponibles dans 120 villes. Et selon ses conclusions, le constat est sans appel, entre octobre 2016 et septembre 2017, le nombre de logements Airbnb à Paris aurait augmenté de +53%, passant de 56 544 à 86 725 en un an.

Airbnb réfute ces chiffres


Toutes les données collectées par l’élu bordelais ont été publiées sur observatoire-airbnb.fr/ile-de-France/paris.


Mais, dans un entretien donné au Figaro Immobilier, l’antenne France d’Airbnb affirme que ces chiffres sont « totalement faux, collectés au travers de méthodes discutables de « data scraping » (récupération de données) sur la plateforme ». Elle explique ensuite que, selon ses propres données, la hausse sur un an du nombre de logements Airbnb à Paris est de « seulement » 10%, passant de 63 600 en octobre 2016 à 70 000 en septembre 2017.

La location Airbnb, rentable pour les propriétaires ?


Autre débat de fond entre Airbnb et l’élu bordelais, la réelle rentabilité d’un logement Airbnb à Paris. Pour Matthieu Rouveyre, louer un T2 pendant 20 jours permet de récolter un revenu de 1 630 euros en moyenne. Pour cette même durée, un logement dans le parc privé rapporterait 997 euros.


La réponse d’Airbnb est claire : « 95% de nos hôtes parisiens ne possèdent qu’un seul hébergement qu’ils louent en moyenne 33 nuits par an. Sur les 12 derniers mois, nos hôtes ont ainsi touché en moyenne 2300 euros pour la location de leur logement ».

Des mesures en cours et à venir pour encadrer les logements Airbnb à Paris


S’il est bien difficile de démêler le vrai du faux, chaque partie ayant ses propres arguments et modes de calcul, il est certain que la Mairie de Paris ne s’arrêtera pas là dans son combat. Depuis le 1er octobre, les propriétaires qui louent leur logement sur une plateforme de meublés touristiques, doivent obligatoirement en faire mention auprès de la mairie de leur arrondissement. Ils disposent ainsi d’un numéro qui les autorise à mettre leur bien en location.


Bon à savoir : cette nouvelle règle s’applique, que le logement soit loué moins de 120 jours par année ou davantage.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers