Un nouveau temple du Street Art à découvrir de toute urgence à Paris

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vous avez un nouveau rendez-vous dans la capitale. Entre la Porte d’Aubervilliers et la Porte de la Chapelle, échappez-vous pour découvrir le dernier temple du Street Art à la mode à Paris. Inauguré le 31 août dernier, il est venu remplacer un ancien hangar SNCF. L’Aérosol de son petit nom, est le lieu culturel à parcourir de toute urgence.

À la découverte du nouveau temple du Street Art parisien


En franchissant les portes de l’Aérosol, vous serez frappé par l’impressionnant déploiement de Street Art. Les œuvres sont réparties sur 1 200m² d’entrepôts et 3 800m² de terrasses. Dans le premier hangar, on découvre tour à tour les grands noms du Street Art, d’Invader à Bansky, en passant par JonOne et Shepard. Au total, 400 œuvres sont ici dévoilées.


En extérieur, les artistes en herbe peuvent s’essayer au Street Art sur les 300 mètres de murs laissés à leur disposition.


L’Aérosol s’impose aujourd’hui comme un endroit incontournable du Street Art, mais également de la musique, de la danse et de la fête. Des soirées seront en effet régulièrement organisées autour d’une scène, d’un bar et de plusieurs fodd trucks.

Une expérience du Street Art accessible à tous


Et pour marquer l’esprit des visiteurs, ils sont invités à participer à une activité de graffiti numérique. Du jamais vu ! Tous ceux qui le souhaitent peuvent se munir de leurs bombes de peinture virtuelle pour s’essayer au Street Art sur un mur numérique. L’impression du résultat est évidemment possible une fois le chef-d’œuvre terminé.


Et pour plus de réalisme encore, un casque de réalité virtuelle est laissé à disposition des curieux. Immersion totale garantie !

Le patrimoine du 18ème arrondissement mis à l’honneur


La reconversion de cet ancien hangar par la SNCF immobilier vise évidemment à rendre le Street Art accessible au plus grand nombre, mais pas seulement. Elle souhaite en effet faire découvrir des lieux au potentiel important, longtemps délaissés. Et ce n’est pas une première pour l’entreprise : « L’Aérosol est le 17ème site artistique temporaire que nous ouvrons dans le cadre de la démarche d’urbanisme transitoire. Cela repose sur un partenariat étroit entre des porteurs de projets engagés et des équipes SNCF qui relèvent le défi de transformer en un temps record ces sites industriels pour les ouvrir à d’autres usages » affirme Benoît Quignon, directeur général de SNCF Immobilier.


Une volonté dont le maire du 18ème arrondissement, Éric Lejoindre est ravi : « Rendre ces espaces à la ville, en faire des lieux où l’on invente la vie de demain, c’est un cadeau inouï pour tous les habitants du quartier » a-t-il expliqué lors de l’inauguration de l’Aérosol.

Un temple du Street Art provisoire


Mais attention, vous avez jusqu’à la fin de l’année seulement pour venir découvrir ce haut lieu du Street Art. Dès 2018, l’endroit sera transformé en zone d’habitations et d’emplois. D’ici quelques années, 1 500 nouveaux habitants auront emménagés dans le quartier et 3 500 emplois auront été créés. Le secteur accueillera également une crèche, un groupe scolaire ainsi que 4 000m² d’espaces verts.


Amateurs de Street Art, c’est le moment de vous laisser tenter. Rendez-vous au 54 Rue de l'Evangile à Paris 18ème avant la fin de l’année.

 

Sourc image : Parisbouge.com

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers