Marché immobilier : les primo-accédants très bien représentés

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Faiblement représentés tout au long du printemps dernier, les primo-accédants sont de retour sur le marché immobilier. Désireux de devenir propriétaires tout en profitant des meilleures conditions, ils sont nombreux à s’être laissés tentés par une acquisition cet été selon les dernières données de Cafpi (courtier en crédit immobilier).

Plus de la moitié des acheteurs sont des primo-accédants


Alors que leur proportion était en baisse entre avril et juin 2017 (de 44% à 42,4%), la crainte de voir les primo-accédants délaisser le marché immobilier s’est éloignée. Pour le seul mois de juillet, selon les chiffres de Cafpi, ils ont représenté 55% des acquisitions.


Mais attention, ces bonnes nouvelles ne doivent pas être prises pour acquises selon le directeur général adjoint de Cafpi, Philippe Taboret. Il affirme en effet que « Cette catégorie est fragile, car elle se voit de plus en plus exclue des grandes villes et des zones tendues à cause de la double hausse des taux et des prix ».

Le pouvoir d’achat des primo-accédants est en hausse


Il semblerait donc que les primo-accédants profitent actuellement d’un pouvoir d’achat plus important en comparaison d’il y a quelques mois. La preuve, si la durée d’emprunt reste la même : 19 ans et 6 mois soit 236 mois, les acquéreurs empruntent aujourd’hui 208 150 euros contre 197 893 euros au printemps sur cette période.


Cependant, les primo-accédants n’ont pas vu leurs revenus grimper soudainement et de manière extraordinaire ! Cette tendance est due à l’effort consenti pour emprunter. Ce dernier est en hausse puisque l’achat représente 4,66 années de revenus en juillet en moyenne contre 4,54 années en juin.


Le montant moyen demandé au banquier par les primo-accédants est aujourd’hui de 214 254 euros, soit l’équivalent de 4,79 années de revenus.

Pourquoi les primo-accédants deviennent propriétaires cette année ?


Si les accédants à la propriété sont de plus en plus nombreux, c’est avant tout car ils souhaitent profiter des avantageuses conditions d’emprunt. Les taux de crédit immobilier restent en effet très intéressants en cette période estivale, sur toutes les durées.


Second levier de dynamisme, le PTZ (Prêt à Taux Zéro). Devant le flou régnant autour de son maintien et/ou de ses futures conditions d’application, certains acheteurs préfèrent se lancer pour ne pas manquer l’opportunité d’en profiter.

La répartition des acheteurs sur le marché immobilier


Nous l’avons dit, 55% des acquéreurs étaient des primo-accédants au mois de juillet. Mais qui sont les 45% restants ? Ils sont 6% à réaliser un investissement locatif, 36% à acheter une résidence principale pour la deuxième, troisième, quatrième… fois et 3% à se tourner vers un autre type de bien comme une résidence secondaire, un commerce…

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers