Baisse des APL : le gouvernement tente de limiter les dégâts

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Nous vous l’expliquions il y a quelques jours, 50 000 bénéficiaires de l’aide au logement devaient subir la baisse des APL de plein fouet en perdant tout simplement le montant versé chaque mois. En cause, un effet de seuil aux négatives conséquences. Mais le gouvernement ne semblait pas avoir anticipé ce mécanisme. Il a donc décidé de faire profil bas en annonçant une mesure rectificative. Explications.

La baisse des APL en résumé


Pour faire simple, en réalisant une baisse des APL de 5 euros par mois, le gouvernement avait tout simplement exclu 50 000 bénéficiaires. Pourquoi ? Parce que pour un montant calculé de moins de 15 euros par mois, l’aide au logement n’était pas versée. Les personnes qui, avant la baisse des APL touchaient 19 euros par exemple, n’auraient alors plus perçu les 14 euros dus. La donne était ainsi vraie pour tous les allocataires percevant entre 15 et 19 euros par mois, soit 20 224 allocataires de l’APL, 8 415 de l’ALF et 19 757 de l’ALS.


Cet effet de seuil a évidemment suscité la plus grande indignation et une colère montante. Le gouvernement a donc été obligé de réagir rapidement.

Le seuil des APL abaissé


En pratique, la rectification se traduit par l’abaissement du seuil de perception des APL. En lieu et place des 15 euros initiaux, ce seuil sera abaissé à 10 euros par mois. Une mesure qui, selon le gouvernement, ne lèse pas les bénéficiaires. Aucun allocataire ne sera finalement exclu de l’aide au logement.


Pour faire taire la polémique, le ministère de la Cohésion des territoires explique qu’il était déjà à pied d’œuvre pour proposer une solution et mettre fin à cette effet de seuil.

Plus de bénéficiaires pour les APL ?


Après cette annonce, une question s’(im)pose : plus de Français seront-ils éligibles à l’APL l’année prochaine ? Les chiffres de la Caisse Nationale des Allocations Familiales (CNAF) semblent en effet le confirmer. Elle affirme que 141 456 personnes pourraient aujourd’hui profiter d’une aide de moins de 15 euros par mois. Jusqu’à aujourd’hui, ils ne la perçoivent pas, étant en-dessous du seuil de déclenchement. Mais avec un seuil établi à 10 euros, la donne pourrait changer et de nouveaux bénéficiaires pourraient se manifester.


On peut donc aujourd’hui s’interroger : les économies voulues par le gouvernement avec la baisse des APL de 5 euros par mois seront-elles vraiment au rendez-vous ? Avec des dizaines de milliers de bénéficiaires supplémentaires, on peut en douter…

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers