Les militaires français mal-logés ont le moral en berne

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Triste constat que pointe du doigt la commission des Finances du Sénat dans son dernier rapport. Il semble en effet que les militaires français ne soient pas privilégiés lorsqu’il s’agit de se loger, loin de là. Entre logements sur-occupés et insalubrité, il y a même matière à s’alarmer…

Des logements « extrêmement dégradés, voire proches de l’insalubrité »


Les sénateurs l’affirment, le parc immobilier de l’armée française et ses logements sont « extrêmement dégradés, voire proches de l’insalubrité ». Les propos du rapport public ont été récemment relayés par Le Parisien.


Au global, le patrimoine immobilier de l’armée est estimé à 16 milliards d’euros pour 275 000 hectares. Et certains bâtiments sont au bord de l’effondrement. Le rapport cite l’exemple de la base aérienne d’Orléans dont les locaux sont jugés « inutilisables en raison de leur insalubrité résultant d'un défaut de maintenance régulière ».


C’est en effet le défaut d’entretien et de maintenance depuis des années qui a conduit à la situation que nous connaissons aujourd’hui. « Les infrastructures des armées ont longtemps été, sinon le parent pauvre, tout du moins une variable d'ajustement budgétaire du ministère des Armées », peut-on lire dans le rapport.

Un nombre insuffisant d’hébergements pour loger les militaires français


Autre problématique, celle du manque de logements au sein du parc immobilier de l’armée. Le précédent gouvernement avait annoncé la suppression de 9 000 postes à l’horizon 2019, avant de se raviser après les meurtriers attentats perpétrés contre Charlie Hebdo. Un effectif qui a encore augmenté avec l’opération Sentinelle et l’état d’urgence. 10 000 soldats ont en effet été mobilisés en France entière.


« Il n'existe plus assez de casernes pour héberger les militaires dans les grandes agglomérations, alors même que la menace s'exerce en milieu urbain » expliquent les sénateurs.
Aujourd’hui, les militaires français sont hébergés loin de leur zone d’action ou dans des préfabriqués. Une situation qui affaiblit considérablement le moral des troupes.

Les mesures de l’actuel gouvernement en faveur du logement des militaires français


Emmanuel Macron l’affirme, il veut réduire le budget de la Défense de 850 millions d’euros en 2017. Cette nouvelle n’est pas sans susciter l’inquiétude et la colère de l’armée. Mais le président de la République nuance ses propos en annonçant une augmentation de ce même budget de 34,2 millions d’euros en 2018. Mais cet argent sera-t-il utilisé à la rénovation des logements et des bâtiments des militaires français ? Ce n’est pas certain. Les équipements dernière génération sont en effet très souvent préférés à la mise aux normes du patrimoine immobilier militaire !


Bon à savoir : pour rénover et maintenir le patrimoine immobilier militaire, le montant nécessaire estimé en 2017 est de 2,5 milliards d’euros (contre 79 millions en 2014).

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers