L’UNPI propose un bail en CDD

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vous pensiez la période d’essai réservée aux seuls contrats de travail ? Détrompez-vous ! L’UNPI (Union nationale des propriétaires immobiliers) dessine les contours d’un bail à durée déterminée sur le même modèle. Avis aux deux candidats à la présidentielle 2017 !

Des locataires bientôt à l’essai ?


L’UNPI se dit favorable à plus de souplesse en matière d’immobilier et de location pour rassurer les propriétaires. C’est pourquoi elle lance l’idée d’un « bail à l’essai temporaire ». Il permettrait aux bailleurs de tester leurs locataires pendant six mois avant de leur faire signer un bail à durée indéterminée. « Si au terme de la période d’essai, de six mois par exemple, le bailleur constate que le locataire cause des troubles de voisinage ou ne règle pas ponctuellement son loyer, il pourrait mettre fin à l’essai sans indemnité ni formalité. En particulier, le bailleur pourrait donner congé sans motif », explique l’UNPI.


L’Union toujours, propose aussi un « bail comportant une durée déterminée » différent de la période d’essai. Il pourrait être assorti d’une « réduction du loyer pour le locataire », là encore, sur le même modèle que la prime de précarité dans le monde professionnel (pour les salariés employés à durée déterminée).

Pourquoi l’UNPI veut réformer le bail locatif ?


Selon l’Union, de telles mesures encourageraient les propriétaires bailleurs à « mettre sur le marché des logements qui sont actuellement vacants, le bailleur craignant de ne pouvoir le récupérer en fin de bail ».

Cette autre mesure choc de l’UNPI


Alors que le bail en CDD est plus ou moins bien accepté, l’UNPI va encore plus loin dans ses propositions. Elle affirme en effet qu’il faut « supprimer le permis de construire dans les zones urbaines » mais aussi « ouvrir l’activité du logement social aux bailleurs privés » ou encore « vendre à prix avantageux les logements du parc privé aux locataires ».

Le logement social à moins de 1 000 euros le m²


En France, un logement sur six appartient au parc social. Et pourtant, le déficit est encore grand ! C’est pourquoi, l’UNPI veut créer un groupe de travail dans le but de « discuter des modalités de construction de logement à bas coût et à loyers faibles ». Son objectif ? « Fournir des logements à moins de 1 000 euros le m² » pour « permettre à tous de se loger, même sans luxe ».

 

Source image : captaincontrat.com

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers