Déménagement : les Français ne disent pas non si…

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Un déménagement ? Pourquoi pas ! Si le jeu en vaut la chandelle, les Français s’affirment prêts à franchir le pas et à changer de région. Pour quelle raison ? Professionnelle le plus souvent. Un prérequis cependant : que leurs conditions de vie soient identiques ou supérieures.

1 Français sur 4 enclin à un déménagement


Un récent sondage OpinionWay mené pour le compte du réseau national d’agences immobilières Orpi fait état d’un Français sur quatre prêt à déménager si une opportunité professionnelle se présente.


Si l’on pourrait considérer ce chiffre comme suffisant, le réseau d’agences immobilières ne le voit pas de cet œil. En effet, davantage de Français seraient enclins à déménager si les frais de notaires étaient moins élevés et qu’une aide fiscale était apportée.

Les freins à la mobilité en France


Ainsi, 44% des Français interrogés affirment que les frais de notaires les empêchent de songer à un déménagement. Cette problématique est évidemment relative à celles et ceux qui souhaitent acheter leur logement.


Quels sont les coups de pouce qui pourraient inverser la donne ? Les sondés se disent prêts à déménager si l’État les aidait à louer leur bien actuel pour plus de la moitié. Ainsi, ils attendent une déduction fiscale des charges locatives dans le cas de figure où ils loueraient le logement dont ils sont propriétaires pour aller s’installer ailleurs. On parle ici des charges liées à l’ascenseur, aux parties communes, aux réparations et à l’entretien de la copropriété.


Enfin, les Français affirment à 66% que le maintien de leurs conditions de vie a minima, voire leur amélioration, est indispensable pour les décider à déménager pour des raisons professionnelles. Les sondés placent sur le podium de leurs priorités : la connectivité (fibre, 4 ou 5G…), la proximité des services, des commerces, des transports et des écoles pour leurs enfants.

Les conclusions du sondage


L’enquête se termine par un constat en demi-teinte : les Français sont en effet enclins à déménager pour des motifs professionnels. Seulement, les conditions édictées aujourd’hui sur le marché immobilier ne sont pas favorables à cette mobilité. Une mobilité qui ne pourra être réelle qu’après la mise en œuvre d’incitations fiscales notamment. Le futur gouvernement devra se pencher sur cette problématique. La mobilité des Français pourrait en effet être une condition essentielle de compétitivité pour les entreprises, mais également de diminution du chômage.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers