Chauffage au gaz : des nouvelles mesures pour sécuriser les logements

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

La sécurisation des logements équipés d’un chauffage au gaz est une priorité en France. Pour preuve, la signature d’une convention entre GRDF (distributeur de gaz) et l’Anah (Agence nationale de l’habitat) en début de semaine. L’objectif ? Aider les propriétaires aux revenus modestes à rendre leur logement plus sûr.

Les risques liés au chauffage au gaz


Le groupe GRDF dessert chaque année plus de 11 millions de clients. Autant de foyers potentiellement à risques. Car il faut savoir 90% des accidents en lien avec le gaz surviennent à l’intérieur même du logement. Et malheureusement, les foyers en difficultés, financières notamment, sont les plus touchés. Faute de moyens, les installations ne sont pas entretenues et encore moins mises aux normes. C’est pourquoi, le gouvernement, GRDF et l’Anah ont pris la décision de trouver des solutions.

Le chauffage au gaz, un sujet d’inquiétude


L’annonce a été faite lundi 6 février 2017 par Emmanuelle Cosse, ministre du Logement. La convention signée entre GRDF et l’ANAH « vise à améliorer l'entretien des installations intérieures de gaz naturel et réduire les risques d'accidents dans les logements de propriétaires aux revenus modestes », selon un communiqué publié par le ministère.


Il semble en effet indispensable que les particuliers aux revenus modestes puissent vivre sereinement dans leur logement.

La convention en pratique


La convention signée est aujourd’hui valable jusqu’au 31 décembre 2019. Elle sera appliquée au niveau local. Dans les grandes lignes, GRDF a pris l’engagement d’accompagner 5 000 foyers sur deux ans par des actions majeures. L’opérateur sera amené à réaliser gratuitement des diagnostics d’installation de gaz, à fournir des tuyaux de raccordement aux appareils de cuisson « à durée de vie illimitée », à rembourser un particulier qui remplacerait son robinet de commande de l’appareil de cuisson (150 euros au maximum).


GRDF s’est également engagé à aider les particuliers à haute de 100 euros lors de l’achat d’un appareil de cuisson. Pour profiter de cette aide, il faudra se tourner vers un appareil équipé d’une sécurité de flamme précise le ministère du Logement.

Un partenariat en faveur de la rénovation


Le groupe GRDF soutiendra également l’Anah. Le but ? Rénover 100 000 logements en 2017 sous le sceau du programme « Habiter mieux ». « Cette aide pourra atteindre 575.000 euros par an dont 100.000 euros seront versés par anticipation à l'Anah », peut-on encore lire dans le communiqué publié par le ministère.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers