Précarité énergétique : 12 millions de Français ont du mal à payer leur facture

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Les derniers chiffres de l’ONPE (Observatoire national de la précarité énergétique) font un constat alarmant : 12 millions de Français ont des difficultés à assumer leurs factures d’énergie (gaz, életcricite…), représentant 6 millions de foyers en situation de précarité énergétique.

Définir la situation de précarité énergétique


En France, 6 millions de ménages sont considérés comme étant en situation de précarité énergétique. C’est-à-dire qu’ils dépensent plus de 10% de leurs ressources pour payer leurs factures d’énergie ou qu’ils affirment éprouver une sensation de froid en lien direct avec une mauvaise isolation ou un chauffage défectueux. Plus largement, 12 millions de Français ont du mal à assumer leur gaz et électricité. Alors que le chèque énergie est mis en place, l’ONPE prévient d’ores et déjà que le dispositif ne sera pas suffisant pour aider toutes les familles dans le besoin.


« Un million de ménages cumuleraient une situation d'inconfort thermique (sensation de froid) et de vulnérabilité économique » au regard de leurs dépenses d'énergie, affirme l'ONPE suite à sa dernière observation.

Qui sont les foyers en situation de précarité énergétique ?


La proportion de locataires en situation de précarité énergétique est beaucoup plus importante que celle de propriétaires. On observe également un nombre croissant de familles monoparentales et de personnes vivant seules. Les ménages qui résident dans de vieux immeubles et/ou disposant d’un chauffage collectif sont également surreprésentés.

Le chèque énergie pour lutter contre la précarité énergétique


En 2015 a été votée la loi sur la transition énergétique. Avec elle, le dispositif de chèque énergie a vu le jour, venant remplacer les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz. Il doit permettre aux ménages les plus précaires de payer plus facilement leurs factures d’électricité, de gaz, de bois, de fioul… ou toute autre énergie. Cette aide est également destinée à entreprendre des travaux d’isolation et de rénovation énergétique dans un logement.


Le chèque énergie est aujourd’hui en phase de test. Quatre millions de foyers devraient pouvoir en bénéficier à compter de 2018 pour un montant accordé annuellement compris entre 48 et 227 euros (sous conditions de ressources). Malheureusement, cette aide semble déjà insuffisante. L’ONPE explique qu’il faudrait entre 526 et 735 euros par an pour aider les ménages à sortir de leur situation de précarité énergétique.


Cette édition 2016 de l’observation de l’ONPE fait suite à celle de 2014. Il y a deux ans, 5,1 millions de foyers étaient en situation de précarité énergétique soit 11,5 millions de personnes.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers