Pourquoi Airbnb paye (très) peu d’impôts en France ?

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

En 2015, Airbnb n’a payé que 69 168 euros d’impôts en France selon le journal Le Parisien. Un montant qui fait grincer des dents lorsque l’on suppose que le géant de la location touristique a réalisé un chiffre d’affaires de 65 millions d’euros la même année. Mais alors par quel tour de passe-passe la plateforme contourne-t-elle l’impôts français ?

Rien d’illégal dans les pratiques d’Airbnb

 

Le marché français représente le second plus important pour Airbnb, derrière les États-Unis. Pourtant vous l’aurez compris, le géant paye très peu d’impôts dans l’hexagone. Illégal ? Pas du tout. Le site n’est tout simplement pas implanté sur le sol français. Il est en effet basé en Irlande pour une partie et en Grande-Bretagne pour l’autre. Ainsi les plus de huit millions de clients d’Airbnb payent des services dans ces deux pays, qu’importe la destination de leur séjour. En toute logique, les taux d’imposition sont bien inférieurs aux taux français.

À quoi correspondent les impôts payés par Airbnb en France ?

 

En 2015, Airbnb a payé 69 158 euros d’impôts en France. Un montant en baisse de presque 20% en comparaison de celui demandé en 2014. Lorsque l’on pose la question aux responsables français du groupe, voici la réponse « Airbnb se conforme aux lois fiscales dans les pays où nous exerçons nos activités, se défend le groupe. Notre bureau en France fournit des services de marketing et paye toutes les taxes applicables. ». En fait, Airbnb a seulement créé une SARL sur le sol français. Elle est en charge du marketing et de la promotion du groupe. En 2015, cette société a généré un chiffre d’affaires de 4,96 millions d’euros accompagné d’un bénéficie de 166 373 euros. C’est sur ces sommes qu’ont été calculés les impôts à payer.

Vers une évolution possible de la fiscalité ?


Les politiques sont évidemment mécontents de perdre cette potentielle rentrée d’argent. C’est pourquoi, ils réfléchissent actuellement à une parade. L’une des pistes mises à l’étude par les parlementaires serait de changer la législation. Comment ? En demandant aux entreprises de payer des impôts là où est généré le bénéfice et non là est domicilié l’entreprise.

Pensez-vous que cette solution est la plus logique ? Pour Airbnb comme pour les autres sociétés ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers