Quand l’aménagement des berges de la Têt dynamise le marché immobilier à Perpignan

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Perpignan est une ville dynamique au marché immobilier en bonne santé. Acheteurs et investisseurs sont au rendez-vous, encouragés par la loi Pinel et le prêt à taux zéro couplés à d’avantageux taux de crédit immobilier. Pourtant, dans le nord de la ville, certains quartiers peinent à attirer des habitants. Ils ont délaissé le bas et le haut Vernet. Mais quelques aménagements pourraient tout changer pour l’immobilier à Perpignan.

Des prix de l’immobilier à Perpignan au plus bas dans le nord de la ville


Isolés de l’hyper centre par la rivière Têt, les quartiers nord perpignanais n’ont pas la cote. Tant pour les balades que pour s’installer, rares sont ceux qui choisissent le secteur du bas et du haut Vernet. La demande en berne fait donc logiquement baisser les prix de l’immobilier dans ces quartiers. Les biens sont vendus entre 30 et 40% de moins que dans le reste de la ville, avec des prix compris entre 1 000 et 1 200 euros le m², voire 1 600 euros le m² pour les logements situés au bord du fleuve de la Têt.

Des aménagements à venir pour booster l’immobilier à perpignan dans le secteur nord


Mais dans quelques années, la donne pourrait changer. Grâce à un vaste chantier mené par la ville et par la métropole, l’attrait de ces secteurs devrait être renforcé. Au total, ce sont 36 kilomètres qui seront aménagés sur les berges de la Têt. L’investissement représente non moins de 14 millions d’euros.


En pratique, les aménagements débuteront de Saint-Feliu-d’Avall pour rejoindre Perpignan puis le littoral en passant par Canet.


Les travaux débuteront entre le pont Arango et le pont Joffre, dans le secteur du bas Vernet. Cette première phase du projet appelle un budget de 5,8 millions d’euros. Elle intègre une grande promenade cycliste et piétonne et 20 000m² d’espaces publics avec notamment jeux pour enfants et parcours sportifs.

Le développement économique du quartier nord


La première partie de cette « rambla » devrait être livrée en juin 2018. Et par ce colossal investissement, la ville de Perpignan espère bien impulser un nouveau dynamisme économique dans les quartiers nord. « Nous voulons que les Perpignanais se réapproprient le nord de la ville qui n’avait jamais fait l’objet d’un vrai traitement », explique Jean-Marc Pujol, le maire (LR) de Perpignan.


« En partie basse du lit du fleuve, soumis à des impératifs en raison des risques d’inondation, nous avons imaginé un parcours avec des endroits végétalisés et très peu d’éléments en dur pour éviter les problèmes en cas de crue importante », affirme encore le maire.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers