Mobiliser le foncier pour développer l’immobilier neuf à Grenoble

Mis à jour le 0 Marché de l'immobilier
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Cécile Duflot a quitté le Gouvernement depuis mars 2014, mais l’objectif des 500 000 nouveaux logements par an est lui, toujours bien présent. C’est en exploitant le dispositif instauré par l’ancienne ministre du logement que la ville de Grenoble a pu acquérir un nouveau terrain pour 27% de sa valeur initiale. L’opportunité est belle de construire ensuite des logements à prix maîtrisés. Explications et exploration du nouveau quartier Flaubert qui sort de terre sur le marché de l’immobilier neuf à Grenoble.

L’immobilier neuf à Grenoble profite de la loi de mobilisation du foncier


La rareté du foncier à bâtir dans les villes françaises est aujourd’hui l’une des causes majeures de la cherté des biens neufs. Et pourtant, le manque de logements en France est criant d’où l’objectif fixé par le Gouvernement de mener à terme la construction de 500 000 habitations chaque année.


Problématique insoluble, il fallait trouver une solution pour que les villes puissent acquérir des terrains à bâtir tout en diffusant par la suite une offre de logements à prix maîtrisés.


C’est ici qu’intervient Cécile Duflot. L’ancienne ministre du logement met en place en 2012 la loi de mobilisation du foncier. Pour faire simple, il s’agit d’un dispositif qui implique l’Etat, les collectivités locales et les grandes entreprises publiques. C’est par ce mécanisme que des terrains sont cédés pour un prix qui peut baisser de 100% !


Cette loi encore peu utilisée, permettra à la ville de Grenoble de développer 151 logements. Bernard Cazeneuve a en effet signé en 2013 un contrat de vente estimé à un million d’euros pour un terrain appartenant à l’Etat. Cette cession favorise ainsi la construction de logements sociaux dans le paysage de l’immobilier neuf à Grenoble.


Le quartier Flaubert au cœur de l’immobilier neuf à Grenoble


Les 151 logements prévus par la ville de Grenoble s’inscrive dans le projet du quartier Flaubert. A terme ce nouvel éco-quartier de 3 hectares réunira plus de 2 000 logements neufs avec parmi eux, 30% de logements sociaux et 10% de biens en accession sociale.

Le terrain cédé par l’Etat permet de lancer la première phase du projet consistant en la construction de 151 logements sur le marché de l’immobilier neuf à Grenoble d’ici à 2016. Au cœur du quartier Flaubert se développent donc actuellement 84 logements sociaux, 31 logements en accession sociale, 12 logements en accession encadrée et 24 logements en accession libre.


Au regard de la volonté du Gouvernement de construire 150 000 logements sociaux par an, la loi de mobilisation du foncier semble une bonne alternative pour atteindre cet objectif. A terrain moins cher, prix de vente moins élevé !

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers