Offres spéciales sur une sélection de programmes neufs jusqu'au 7 Novembre !!! Profiter des Promos du moment !
Menu

Location : mode d’emploi pour une recherche efficace

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vous êtes en quête d’un logement à louer ? Vous avez essuyé un grand nombre de refus et vous ne comptez plus les demandes restées sans réponse ? La recherche de location peut rapidement s’apparenter à un parcours du combattant parsemé de grandes déceptions et de moments de stress. Mais pas de panique, avec une bonne préparation, il est possible de décrocher le graal locatif. Mode d’emploi pour une recherche efficace.

Étape n°1 : une phase de préparation pour trouver sa location

Les candidats à la location sont presque tous unanimes : il est aujourd’hui difficile de trouver un logement à louer, plus encore dans les grandes villes tendues et saturées. Et si vous avez besoin d’une petite superficie dans les hyper centres prisés, il va falloir vous organiser, anticiper et vous armer de patience. Mais ne foncez pas tête baissée. Avant même de débuter vos recherches, commencez par lister sur papier vos critères de recherche, les incontournables et les facultatifs. À la clé, un gain de temps considérable.


Quels sont pour vous les éléments les plus importants ? La situation géographique, la superficie, la typologie, l’étage, la présence d’un extérieur et/ou d’une annexe, le prix du loyer, la consommation énergétique, le type de bail… A contrario, quels sont les éléments dont vous pouvez vous passer mais que vous aimeriez trouver dans votre logement idéal ? Une cuisine équipée, une terrasse, des services partagés… Avec une idée précise en tête, vous centrez vos recherches sans vous disperser.

Étape n°2 : action-réaction pour dénicher sa location

Une fois vos critères de recherche établis, il ne vous reste plus qu’à être (très) réactif/ve. En location plus encore qu’à l’achat, les biens sont vite pourvus. Faire preuve de réactivité est donc indispensable dans les zones tendues, surtout lorsque les demandes se concentrent sur les mêmes logements.


Mais comment être au courant de toutes les opportunités ? Rien de plus simple, inscrivez-vous aux alertes des sites de petites annonces immobilières. Après avoir entré vos critères, vous serez alerté/e à chaque fois qu’une annonce correspondant à votre recherche est mise en ligne. La possibilité donnée de contacter immédiatement le propriétaire ou son intermédiaire pour une visite.

Étape n°3 : faire preuve de bons sens pour éviter les déboires locatifs

Parmi les craintes principales des locataires, il en est une qui revient régulièrement : se faire avoir, tomber sur une fausse annonce, sur une proposition illégale. Pour éloigner les déconvenues, il est nécessaire de faire preuve de bon sens lors de vos recherches. Commencez par lire attentivement toutes les lignes de l’annonce pour déceler une éventuelle anomalie. Si vous décidez de contacter le propriétaire pour en savoir plus et/ou pour visiter, assurez-vous que le bailleur ou le professionnel est capable de vous répondre au téléphone, que le loyer n’est pas trop bas (si le montant demandé est en dessous des prix du marché, il faut creuser pour en connaître la raison) et surtout et avant tout, qu’aucune somme ne vous est demandée avant la signature du bail. Les annonces de location illégales amènent souvent votre interlocuteur à vous imposer une somme due pour réserver le logement ou présentée comme un dépôt de garantie. Une pratique interdite tout comme la demande de nombreuses pièces d’identité justificatives avant même de vous rencontrer ou encore l’envoi d’argent par mandat cash ou par chèque avant la signature du contrat de location. En conclusion, restez sur vos gardes et ne donnez aucune information ou aucune somme d’argent avant d’être certain/e de l’identité de l’agence ou du propriétaire. Si vous avez des doutes, vous pouvez exiger des documents auprès du propriétaire comme la copie de la taxe foncière, les coordonnées des locataires actuels…

Étape n°4 : un dossier de location complet et convaincant

On ne va pas se le cacher, préparer un dossier de location peut faire un peu peur. Pourtant, être proactif/ve dans cette étape permet de gagner plus facilement la confiance du propriétaire et d’accélérer l’étude de votre candidature. Ainsi, arriver avec tous les documents nécessaires le jour de la visite est un vrai plus pour le locataire. Mais quels sont-ils ?


- La photocopie d’une carte d’identité ou d’un passeport.
- La photocopie d’une carte étudiante (facultatif).
- La photocopie des trois derniers bulletins de salaire ou des deux derniers bilans pour les travailleurs indépendants.
- Un justificatif de domicile comme une quittance EDF ou un avis de taxe d’habitation.
- La photocopie de la taxe foncière.
- Votre dernier avis d’imposition.
- Un RIB.
- Les trois dernières quittances de loyer.
- Les mêmes documents peuvent être fournis ou à fournir par le(s) garant(s).


En donnant tous ces documents en main propre au propriétaire ou au professionnel intermédiaire lors de la première visite, vous mettez toutes les chances de votre côté pour obtenir les clés.


Bon à savoir : la liste des documents qu’un propriétaire peut demander à ses locataires est fixée par le décret n°2015-1437 daté du 5 novembre 2015. Un bailleur qui outrepasse la loi peut se voir appliquer une amende allant jusqu’à 3 000€ pour une personne physique et 15 000€ pour une personne morale.


Dernier conseil : ne mentez pas dans votre dossier. Devant la difficulté de trouver un logement en location, certains particuliers n’hésitent pas à falsifier leurs documents pour rendre leur dossier plus attrayant. Gardez en tête qu’il s’agit d’infractions pénales, de fraudes passibles d’amende.

Étape n°5 : bénéficier d’aides à la location

Pour alléger votre budget logement, vous pouvez bénéficier de plusieurs aides à la location. Les principales sont :


- L’APL ou Aide Personnalisée au Logement.
- L’aide Mobili-Pass.
- L’avance Loca-Pass.
- La garantie Visale.


En fonction de votre profil, de vos ressources, de la typologie du bien et/ou de sa localisation, les coups de pouce accordés sont plus ou moins importants. Plus de renseignements auprès de la CAF de votre ville.

Un nouveau système de caution pour la location en 2022

La location fait la Une de l’actualité immobilière. Et pour cause, l’ancien système de caution a changé depuis le début d’année. Une ordonnance datée du 15 septembre 2021 vient modifier le mécanisme de cautionnement en place et concerne largement les locataires, leurs garants et les propriétaires. Actuellement, l'article 2288 du Code civil indique que « celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire cette obligation, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même ». Depuis le 1er janvier 2022 : « Le cautionnement est le contrat par lequel une caution s'oblige envers le créancier à payer la dette du débiteur en cas de défaillance de celui-ci ». Précision importante de la FNAIM ou Fédération Nationale de l’Immobilier, l’article et ses modifications impactent les loyers, les charges locatives et les éventuels travaux de remise en état du bien. Les personnes qui se portent caution pour un locataire doivent ainsi être conscientes de leur engagement.


Avec ce mode d’emploi détaillé étape par étape, dénicher votre location idéale est un jeu d’enfant. Vous avez des conseils avisés ? Un commentaire peut aider d’autres locataires. :-)

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
598 avis clients