Néosyndic, syndic traditionnel, le point sur la gestion de la copropriété

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Indispensable au suivi de l’entité, le syndic de copropriété est celui qui, grâce à ses connaissances et compétences professionnelles, humaines et techniques, assume la responsabilité de sa gestion et de son quotidien. Si le syndic traditionnel reste le plus répandu aujourd’hui, le néosyndic émerge, amenant avec lui l’usage des nouvelles technologies dans la gestion de la copropriété. Le syndic bénévole est également prisé dans certains cas particuliers. Quel type de syndic de copropriété choisir ? On vous explique.

Quels sont les différents types de syndics de copropriété ?

Avant de déterminer quels syndics de copropriété vous devez choisir, il convient de connaître les contours de chacun. A quel acteur allez-vous confier la gestion de votre entité ? Voici vos options :

  • Le syndic de copropriété traditionnel : c’est le plus connu et le plus plébiscité. Il vous accompagne de A à Z et vous pouvez déléguer toutes les tâches inhérentes au quotidien de la copropriété.
  • Le syndic de copropriété en ligne : ce type de syndic assure principalement les missions administratives et comptables de la copropriété. Les déplacements au sein de l’entité sont beaucoup moins nombreux que dans le cas d’un syndic traditionnel. En contrepartie, les prix proposés sont beaucoup plus bas en comparaison du syndic classique. L’accompagnement est là mais le gestionnaire est moins impliqué dans le quotidien de la copropriété.
  • Le syndic de copropriété bénévole aussi appelé syndic collaboratif : via des logiciels dédiés, certains copropriétaires décident d’endosser eux-mêmes le rôle de syndic de copropriété. Si tout le monde peut décider de s’impliquer dans cette mission, mieux vaut posséder quelques solides connaissances juridiques, administratives et immobilières.
  • Le néosyndic : étoile montante des syndics de copropriété, ce type de professionnel calque son fonctionnement sur celui du traditionnel à la différence près qu’il intègre les nouvelles technologies dans sa gestion. Ces outils permettent une gestion performante et transparente, un réel atout pour les copropriétaires et pour le suivi de l’entité. A la clé, une communication efficace et régulière.

Qu’est-ce que le néosyndic en détails ?

Lorsque l’on parle nouvelles technologies, il est facile de faire le raccourci entre néosyndic et syndic en ligne. Et pourtant, cela n’a rien à voir. Le néosyndic accorde une importance particulière à la relation humaine. Un responsable de copropriété en chair et en os assure sa gestion et est l’interlocuteur privilégié des copropriétaires.


Le préfixe « néo » fait en fait référence à la nouveauté que représentent les nouvelles technologies appliquées à la gestion de la copropriété. Le gestionnaire est ici responsable et de la copropriété et de l’innovation technologique.


Le néosyndic met également à disposition un comptable pour chaque copropriété.


Il faut dire que l’opérationnalité est l’un des atouts majeurs d’un syndic de copropriété. La gestion regroupe en effet de nombreuses missions comme la comptabilité, la facturation, l’orchestration des prestataires… Faire appel aux nouvelles technologies permet d’optimiser le fonctionnement, les performances et le suivi. Il n’est ainsi pas rare que les néosyndics comptent en leur sein plusieurs ingénieurs informatiques.


Les copropriétaires ont également accès très fréquemment à un espace en ligne, facilitant la communication entre tous les acteurs, professionnels comme particuliers.

Comment changer de syndic de copropriété ?

Il se peut qu’après quelques mois ou années de gestion, votre syndic de copropriété ne fasse plus l’affaire, que les prestations soient insuffisantes ou que le professionnel affiche quelques défaillances. C’est le cas du vôtre ? Sachez que changer de syndic est tout à fait possible.


La loi demande cependant le respect de certaines procédures. On pense notamment à la mise en concurrence de plusieurs contrats de syndic de copropriété avec pour objectif de pouvoir comparer les différentes prestations proposées.


Cette comparaison est à l’initiative du conseil syndical avant même la tenue de la prochaine Assemblée Générale. Indiqué à l’ordre du jour, les copropriétaires sont donc libres de valider ou de refuser ce changement.


Bon à savoir : votre copropriété est gérée par un syndic traditionnel ? Il est tout à fait possible de choisir une autre option, syndic bénévole ou néosyndic.

Quelles sont les qualités indispensables d’un syndic de copropriété ?

Qu’importe le type de syndic souhaité, il doit impérativement regrouper certaines incontournables qualités.


Un choix éclairé prend en considération les caractéristiques de la copropriété à savoir sa taille, le type d’immeuble (neuf ou ancien), les travaux à réaliser, l’état de la copropriété, les projets à mener dans les prochains mois…


Dans la comparaison permettant de choisir votre syndic de copropriété, vous devez dresser une liste exhaustive des demandes appliquées par et pour la copropriété. Cela permettra de prendre connaissance de propositions de contrats parfaitement ajustées.


Quant aux qualités à retrouver au sein du syndic de copropriété idéal, la première est évidemment la réactivité du professionnel couplée à son efficacité. Il assure également un suivi sans faille des frais, des factures, de la tenue des Assemblées Générales et est complètement transparent sur ses honoraires.


A contrario, les critiques les plus souvent formulées à l’encontre des syndics de copropriété défaillants sont l’opacité, le manque de réactivité et l’indisponibilité du gestionnaire.
Autre critère de choix, la proximité du syndic. Un professionnel situé non loin de la copropriété aura une meilleure connaissance du quartier, des prestataires qui y évoluent… Même s’il n’est pas indispensable, ce critère de choix reste intéressant.


Et pour éviter les mauvaises surprises, le bouche à oreille est une formidable moyen de sélectionner un syndic de copropriété expérimenté. Si les immeubles voisins sont satisfaits des prestations de leur syndic, il est utile d’écouter le retour des copropriétaires.


Le saviez-vous ? Il existe des courtiers spécialisés dans la recherche de syndic de copropriété. Ils vous permettent de sélectionner le professionnel le plus adapté à votre entité.
Enfin, dernière astuce, avant de signer définitivement le contrat, le conseil syndical a tout intérêt à se rendre dans les locaux du syndic de copropriété afin d’observer attentivement les installations en place, les outils informatiques utilisés…


Vous avez déjà eu à choisir un syndic de copropriété ? Sur quels critères avez-vous basé votre sélection finale ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers