Comment choisir son syndic : mode d’emploi

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Le syndic joue un rôle essentiel au sein de la copropriété. Qu’il soit professionnel ou bénévole, il gère l’ensemble des parties communes de l’entité dont l’entretien de l’immeuble, le choix des prestataires... Le syndic assure également un rôle administratif en collectant les charges auprès des copropriétaires, en réglant les factures des prestataires, en assurant la comptabilité de la copropriété. Le choix du syndic est donc primordial pour maitriser les coûts liés à la copropriété et pour assurer la bon fonctionnement/entretien des parties communes.

Quels critères pour sélectionner son syndic ?


A cette question, les réponses peuvent varier selon les copropriétaires interrogés, mais les qualités les plus fréquemment évoquées sont la disponibilité et la réactivité des interlocuteurs. Le syndic est en effet souvent amené à travailler dans l’urgence lors de dysfonctionnements. Si le chauffage collectif ne fonctionne plus un matin d’hiver par exemple, le syndic devra mettre en œuvre des solutions rapides pour mandater les prestataires compétents. Les copropriétaires évoquent également la proximité du syndic comme critère de choix, permettant d’intervenir plus rapidement et de connaître davantage les dossiers. Enfin, l’élément prix est évidemment un critère important, car la facture du syndic, et donc les charges de copropriété, peuvent grimper rapidement.


Bon à savoir : s’il est important de mettre en concurrence différents syndics, attention à ne pas choisir systématiquement le moins cher : pensez à vérifier le niveau de service et les surcoûts potentiels.

Choisir le syndic qui vous correspond


La première chose à faire pour choisir votre syndic est de vous renseigner auprès d’autre copropriétés. Cela vous aidera à valider les critères qui sont importants pour vous. D’autant que choisir un syndic qui gère déjà certains immeubles de votre quartier permettra une bonne réactivité. Il pourra en effet mutualiser ses déplacements au besoin.


Choisissez ensuite un syndic qui correspond aux caractéristiques de votre copropriété. Si celle-ci est composée d’une dizaine d’appartements, ne faites pas appel à un très grand groupe qui facturera certainement plus cher et sera souvent moins disponible.


A contrario, si vous résidez dans une copropriété de plus de 100 logements, un grand groupe sera sans doute nécessaire à la bonne gestion de votre entité en termes de moyens humains et logistiques (ne serait-ce que pour accueillir les assemblées générales si besoin). Il en va de même si vous vous installez dans un immeuble neuf pour lesquelles certaines lois spécifiques sont à connaître.


Enfin, challengez votre futur syndic sur ses méthodes pour faire baisser les charges de copropriété et sur sa gestion quotidienne des problèmes, tels que la gestion des impayés.

Syndic : comment ça marche ?


Avant de faire votre choix de syndic, renseignez-vous ! Le syndic doit être choisi en Assemblée Générale par un vote de l’ensemble des copropriétaires. Faites ainsi connaître les résultats de vos recherches à tous.


Sachez également que vous aurez peu d’interaction avec le syndic, sauf en cas de problème. Si vous souhaitez agir au quotidien pour votre copropriété, vous pouvez entrer au conseil syndical : il fait le lien entre le syndic et les copropriétaires.


De nombreuses start-up arrivent aujourd’hui sur le « créneau du syndic », et il y a fort à parier que les acteurs en place vont devoir réinventer leur mode de fonctionnement !

Avez-vous opté pour l’un de ces nouveaux acteurs ou faites-vous confiance à un gestionnaire classique ? Dites-le-nous en commentaire ! 

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers