Nos conseillers sont disponibles en agence En savoir plus
Menu

Frais et coups de pouce pour bien préparer son achat immobilier neuf

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Avec une vision claire des frais et des aides à l'achat immobilier neuf, devenir propriétaire n'a jamais été aussi simple. Dans cet article, on vous propose de faire le point sur les dépenses et les éléments que vous devez absolument intégrer à votre budget mais également sur les coups de pouce dont vous pouvez profiter pour alléger le montant de votre acquisition. Entre frais de notaires et Prêt à Taux Zéro, on vous dit tout.

Comment calculer son budget pour un achat immobilier ?

Parmi les étapes cruciales de l'achat immobilier neuf, établir un budget fiable et réaliste est une priorité. Comprenez par-là que vous devez déterminer votre capacité d'emprunt mais aussi et surtout être au courant de vos frais et obligations mensuelles pour ne pas vous retrouver dans une situation inconfortable.


Dans les faits, commencez par mettre sur papier vos revenus nets en ajoutant les éventuelles primes et autres 13ème mois auxquels vous allez ensuite soustraire les charges que vous assumez tous les mois. Parmi ces charges :

  • Le loyer si vous devez le payer pendant la période de construction du logement neuf.
  • Vos éventuels crédits en cours comme des crédits à la consommation, le leasing d'une voiture…
  • Vos charges annuelles et mensuelles comme celles relatives à l'électricité, à vos assurances, à votre abonnement internet…
  • Nous vous conseillons également d'intégrer dans votre calcul d'autres dépenses, même si ces dernières ne sont pas prises en compte par la banque pour déterminer votre capacité d'emprunt. On pense notamment à vos frais d'essence, à votre budget loisir… L'idée est ici que le futur emprunt ne vous prive pas de sortir ou de rouler comme bon vous semble. N'oubliez pas de prévoir une petite marge en cas d'imprévus.

Votre capacité d'emprunt établie, ajoutez-lui si vous le pouvez un apport personnel, même de quelques milliers d'euros. Pouvoir assumer les frais de notaire par exemple est un bon point pour faire accepter votre dossier d'emprunteur auprès de la banque. De l'ordre de 2 à 3% du montant global de l'achat immobilier neuf, ils sont compris entre 7 et 8% dans le cadre d'une acquisition dans l'ancien.


D'une manière générale, les organismes financiers n'acceptent pas que le taux d'endettement dépasse les 33%. Pour rester dans ce pourcentage, la durée de l'emprunt peut être modulée, plus ou moins longue donc. Ce taux d'endettement intègre évidemment le montant de la mensualité.


Bon à savoir : dans le cas d'un investissement immobilier neuf, en loi Pinel par exemple, votre banquier prendra en compte le montant du loyer mensuel prévisionnel pour établir la capacité d'emprunt.

Quels sont les frais à prévoir pour un achat immobilier ?

Une checklist des frais annexes à connaître impérativement pour votre achat immobilier neuf, ça vous tente ? Oui ? La voici :

  • Le remboursement de l'emprunt.
  • Les frais liés au dossier bancaire.
  • Les assurances inhérentes au crédit immobilier comme l'assurance emprunteur, l'assurance décès ou encore l'assurance perte d'emploi dans certains cas.
  • Les frais de notaire allégés pour un achat immobilier neuf.
  • Les charges appelées par votre logement neuf : charges de copropriété, impôts locaux (taxe foncière, taxe d'habitation).
  • Les éventuels frais de déménagement.
  • Les frais d'aménagement qui sont le plus souvent de l'ordre de la décoration dans l'immobilier neuf.

Quels sont les avantages de l'immobilier neuf pour devenir propriétaire ?

C'est un choix, parfois cornélien, auquel sont soumis les futurs acquéreurs : immobilier neuf ou immobilier ancien ? Si l'on sait que le charme et le beau parquet de l'immobilier ancien font recette, on ne va pas se mentir, l'immobilier neuf a bien des atouts qui vont du coup de cœur, aux économies d'énergie en passant par les espaces extérieurs et la place de stationnement. Et ce n'est pas tout, vous tourner vers ce segment du marché vous permet de réaliser de belles économies. La preuve.

Les avantages financiers de l'immobilier neuf


Porter votre choix vers l'immobilier neuf vous permet :

  • De bénéficier de frais de notaire réduits.
  • D'être exonéré de tout ou partie de la taxe foncière pendant deux ans.
  • De réaliser des économies d'énergie grâce à une construction respectueuse des dernières normes environnementales.
  • D'espérer une belle plus-value à la revente, l'immobilier neuf se valorisant plus rapidement que l'ancien face à une demande croissante.
  • De faire appel des dispositifs d'aide à l'achat immobilier neuf, véritables coups de pouce pour les acquéreurs de résidence principale mais également pour les investisseurs.

 

Mis bout à bout, ces avantages de l'immobilier neuf permettent d'économiser des milliers d'euros sur le court, moyen et long termes.


Les autres avantages de l'immobilier neuf


Aux côtés des avantages financiers que l'on a le plus souvent tendance à citer, choisir et vivre dans un bien immobilier neuf, c'est :

  • Profiter d'un confort de vie inégalable, avec notamment une isolation thermique et phonique optimale.
  • Pouvoir personnaliser son logement neuf en demandant des Travaux Modificatifs Acquéreurs ou TMA au début de la construction.
  • Bénéficier des garanties de l'immobilier neuf qui couvrent le propriétaire jusqu'à 10 ans après la date de livraison.
  • Disposer, le plus souvent, d'un espace extérieur type balcon, terrasse ou jardin, particulièrement recherché par les acheteurs.
  • Ajouter de la praticité dans son quotidien avec la présence d'un stationnement privatif, place de parking ou garage fermé.

 

Financiers ou non, les avantages de l'immobilier neuf sont nombreux !

Quelles sont les aides à l'achat immobilier neuf à connaître avant de se lancer ?

Après avoir passé en revue les différentes charges inhérentes à l'immobilier neuf, vous serez ravi(e) d'apprendre que les coups de pouce sont également multiples. Que votre projet soit d'acheter pour occuper ou pour louer, ces aides peuvent vous intéresser :

  • La loi Pinel vous permet de réaliser un investissement locatif tout en défiscalisant des milliers d'euros par année. Le bien en grande partie financé par le locataire ouvre le droit à une réduction d'impôts de 12, 18 ou 21% en fonction de la durée de location initiale choisie, à savoir 6, 9 ou 12 ans. En savoir plus sur la loi Pinel.
  • Le dispositif Censi-Bouvard lui aussi réservé aux investisseurs qui souhaitent se positionner sur un résidence de services, type résidence étudiante, résidence senior ou EHPAD. Les contribuables français qui y font appel peuvent bénéficier d'une économie d'impôt de 11% et d'une récupération de la TVA. En savoir plus sur la loi Censi-Bouvard.
  • Le Prêt à Taux Zéro est destiné aux acquéreurs de résidence principale. Il permet aux primo-accédants d'acheter un logement neuf tout en bénéficiant d'un prêt à rembourser sans intérêt de plusieurs milliers d'euros. En savoir plus sur le Prêt à Taux Zéro.
  • La TVA réduite à 5,5% au lieu des 20% généralement appliqués. Cette TVA à taux réduit peut être appliquée pour l'achat d'une résidence principale neuve située en zone ANRU. En savoir plus sur la TVA à taux réduit.
  • Certaines banques proposent des aides à l'achat immobilier neuf en fonction des régions. Sollicitez votre organisme bancaire pour en savoir plus.
  • Enfin, moins connus mais tout aussi efficaces, les coups de pouce des collectivités sont également à connaître pour devenir propriétaire. Renseignez-vous auprès de l'ANAH (Agence Nationale de l'Habitat) la plus proche.

Bonne nouvelle : certaines aides à l'achat immobilier neuf sont cumulables. Les experts Médicis Immobilier Neuf vous expliquent sous quelles conditions pour vous permettre d'en bénéficier. Contactez-les dès aujourd'hui.

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers

4.9/5
387 avis clients
Avis vérifiés