Isolation phonique : nos astuces pour isoler de l'intérieur

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Qu'ils proviennent des parties communes ou de l'appartement des voisins, les bruits du quotidien peuvent vite devenir dérangeants. Heureusement, l'ADEME (Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie) nous donne quelques bons conseils pour améliorer l'isolation phonique de notre logement. On vous explique comme isoler de l'intérieur très simplement.

L'isolation phonique des cloisons


Selon l'Ademe, l'isolation phonique des cloisons ne passe pas seulement par l'isolation des cloisons séparatives : "Pour se protéger des bruits transmis entre les logements, il faut améliorer l’isolation des cloisons séparatives mais aussi parfois celle des parois appuyées sur ces cloisons, qui favorisent les transmissions indirectes" – Ademe.


Si vous faites construire une maison, vous avez deux choix pour isoler votre intérieur :


• Des cloisons lourdes en briques ou en béton. Elles sont étanches à l'air.
• Des cloisons doubles avec en leur centre un isolant souple comme de la laine de bois. Celles-ci sont très efficaces phoniquement et thermiquement car elles minimisent les bruits périphériques. 

L'isolation acoustique des portes palières


Avez-vous remarqué combien les bruits entrent chez vous via la porte d'entrée ? Il est cependant possible de ne plus entendre vos voisins sortir et entrer en augmentant "l’épaisseur du vantail, si les charnières peuvent supporter la surcharge ; et poser des joints d’étanchéité en périphérie et une barre de seuil" selon l'ADEME.


Cependant, "ces interventions sont délicates, plus encore s’agissant des portes anciennes en habitat collectif, souvent soumises à des exigences d’homogénéité d’aspect sur un même palier. Et si vous remplacez le bloc-porte extérieur, fiez-vous au label Acotherm qui garantit la performance acoustique."

L'isolation phonique de la tuyauterie


On y pense moins, mais les tuyaux aussi peuvent être bruyants. Ces conduits deviennent en effet parfois de désagréables conducteurs de bruits. Et lorsque la pression de l'eau est trop importante, les bruits sont encore plus insupportables. Il existe pourtant une astuce simple pour prévenir ces désagréments : poser un réducteur de pression. Pour être sûr de ne pas vous tromper, demandez conseil à votre chauffagiste ou à votre plombier.

L'isolation phonique des planchers


C'est une option qui convient particulièrement aux familles avec enfant en bas âge ou à celles (et pourquoi pas ceux !) qui aiment marcher avec leurs talons sur le plancher. Il est en effet possible d'isoler un plancher pour atténuer les bruits provoqués par les chocs ou les bruits occasionnels.


Et pour déterminer l'isolant adapté, l'ADEME nous donne quelques conseils : "le repère pour choisir un isolant est l’indice d’amélioration de l’isolation ΔLw : plus il est élevé, plus le produit est efficace, indique l’Ademe. Il est recommandé de choisir un ΔLw compris entre 15 et 22. L’épaisseur de l’isolant, de 3 à 4 cm, pourra nécessiter une intervention sur les seuils des pièces et le détalonnage des portes, pour maintenir la ventilation générale du logement."


Dans les programmes immobiliers neufs, nombreux sont les promoteurs qui font le choix de sous-couches acoustiques sous un sol stratifié ou un parquet, limitant considérablement la propagation des bruits vers les logements inférieurs. Un vrai confort phonique pour tous.

 

Avez-vous mis en oeuvre quelques stratégies d'isolation dans votre logement ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers