Achat immobilier : négociation ou non ?

Mis à jour le 0 Guides / Conseils
Icône du temps de lecture
Temps
de lecture

Vous avez visité le bien de vos rêves mais vous estimez que son prix est trop élevé ? Avec quelques conseils, vous pouvez tenter la négociation mais pas sans une bonne préparation. Un achat immobilier réussi et au bon prix ? C’est par ici.

Le secteur de votre achat immobilier


Si vous pensez que le prix de votre futur achat immobilier est trop élevé, il va falloir le prouver. Et le premier élément à regarder est évidemment le secteur dans lequel se trouve le bien. Que dit le marché immobilier local ? Il vous faudra ainsi comparer les tarifs des logements vendus ou en vente et qui affichent les mêmes critères que celui que vous visez. Quels sont leurs prix de vente ? Pour mener l’enquête, faites-vous aider par un professionnel de l’immobilier, spécialiste du secteur. Vous pouvez également consulter la base récemment mise en place : PATRIM.

Quel délai de vente pour votre achat immobilier ?


Plus le bien est resté longtemps à la vente, plus il y a de chances que le propriétaire soit enclin à la négociation. Ainsi, si le logement est sur le marché depuis quelques jours, oubliez les importantes ristournes. Mais s’il est à la vente depuis plus de trois mois, la négociation est souvent facilitée. Les professionnels ont tendance à considérer qu’un bien qui ne trouve pas preneur dans les trois mois qui suivent sa mise en vente a été surévalué. Il est dans certains cas possible de négocier une diminution du prix de vente allant jusqu’à 10%.

Gardez votre budget en tête pour votre achat immobilier


Il est très important de ne pas perdre de vue votre budget initial. Ainsi, même si vous avez un coup de cœur pour un logement beaucoup trop cher, passez votre chemin sous peine d’être dans l’embarras par la suite. Mais si le bien est légèrement plus cher que votre enveloppe financière, tentez la négociation et ne dérogez pas au prix maximum que vous vous êtes autorisé.
Les faiblesses de votre achat immobilier


Tout logement a ses défauts. C’est une bonne base de négociation. Si vous listez au vendeur tous les défauts et imperfections de son bien, il sera souvent obligé de faire un geste en votre faveur. Lors des visites, faites les liste de tous ces « petits riens » qui pourront vous aider à négocier. Il peut s’agir d’une isolation défectueuse, d’un système de chauffage à changer, de travaux à réaliser…

Coup de poker pour votre achat immobilier


Soyez malin pour faire baisser le prix de votre achat immobilier. Proposez un rabais très important pour faire diminuer les prétentions du vendeur. Il vous fera sans doute une contreproposition plus haute mais intéressante.

Une négociation anticipée


Inutile de vous lancer dans la négociation tout de suite après la visite. Vous devez impérativement préparer votre argumentation, en passant par toutes les étapes précitées : étude du marché immobilier local, relevé des défauts du bien, analyse de votre budget… Dans une négociation immobilière, l’improvisation n’a pas sa place. Vous pouvez même noter les éléments à décliner sur une feuille de papier pour ne rien oublier.


Une dernière astuce : une bonne négociation est menée en face à face. Ni téléphone ni email pour faire baisser le prix de votre futur chez vous.


Vous avez déjà réalisé une négociation avec succès ? Quels sont les arguments qui vous ont permis de convaincre et de persuader le vendeur ?

TAGS :
Laisser un commentaire
* Champs obligatoires
0 commentaire

Articles associés

Recherche d'un programme neuf

Archives

Téléchargez nos guides immobiliers